Aller au contenu
Cas de «stealthing» ou de «furtivage»

20 mois de prison à domicile pour avoir volontairement retiré le condom

20 mois de prison à domicile pour avoir volontairement retiré le condom
Les affaires judiciaires et les faits divers / Corbis Documentary / Getty Images Plus

À l'occasion de sa chronique jeudi matin au micro de Louis Lacroix, Bénédicte Lebel discute de la peine de 20 mois de prison à domicile que devra purger un homme qui, sans le consentement de sa partenaire, a volontairement retiré le condom qu'il portait lors d'une relation sexuelle.

La chroniqueuse aborde ainsi le cas de ce qui est considéré comme une agression sexuelle de la part d'un homme âgé à l'époque de 19 ans contre la victime de 18 ans, alors que les deux personnes ne peuvent être identifiées en raison d'une ordonnance de non-publication.

Elle explique qu'à la suite de cette relation sexuelle, la jeune femme a appris qu'elle était enceinte et a finalement fait une fausse couche quelques semaines plus tard.

La jeune femme a porté plainte à la police en juillet 2022, tandis que le jeune homme a finalement plaidé coupable dans le dossier en avril 2023.

«Enlever le condom pendant une relation sexuelle sans le consentement de sa partenaire, ça s’appelle le "stealthing" ou le "furtivage" en français, c’est un phénomène qui est plus répandu qu’on le pense. Mais c’est maintenant encadré par les tribunaux!»

Notons que la défense demandait 12 à 15 mois dans la collectivité et que la Couronne voulait une peine de 18 mois d’emprisonnement.

L'homme devra aussi débourser une somme de près de 4000$ à la victime pour la compenser en raison de l'annulation de la session d'études de la victime et du coût de ses séances chez la psychologue.

Autres sujets traités:

  • Un deuxième poste de commandement va être installé pour retrouver un octogénaire qui est porté disparu depuis près d'un an dans le secteur de Longueuil.
Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Louis Lacroix

Majorité numérique: «J'ai un profond malaise» -Frédéric Labelle
Un des plus gros événements de lutte de l'année arrive à Montréal
«J’ai été collègue de Paul et je suis maintenant sa victime» -Bernard Drainville

Vous aimerez aussi

0:00
11:55
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Musique
En direct
En ondes jusqu’à 07:00