Aller au contenu

Procédures à immigration au Canada: «C'est un peu la maison des fous»

Procédures à immigration au Canada: «C'est un peu la maison des fous»
Paul Arcand / Cogeco Média

Un couple québécois qui accompagne depuis plusieurs années une famille de demandeurs d’asile devenus résidents permanents a récemment pu constater à quel point il peut être difficile de naviguer le système d’immigration canadien pour une famille voulant s’intégrer et travailler ici.


Écoutez François Rainville, un entrepreneur qui aide depuis plusieurs années une famille de demandeurs d’asile au Québec, au micro de l’animateur Paul Arcand.


Il raconte entre autres l’histoire d’une famille de réfugiés en provenance de l'Angola arrivée au Canada fin 2018 avec leurs six enfants âgés de 3 à 15 ans. Ils sont passés par le fameux chemin Roxham et depuis ce temps, ils se sont installés au Québec et ils ont trouvé de l'emploi.

Ils ont obtenu leur résidence permanente, mais on constate dans les derniers mois que le renouvellement du permis de travail tarde, que la procédure bureaucratique à immigration au Canada fait en sorte que Monsieur ne peut pas travailler, que le fils ne pourra pas travailler et que la mère est sur le point de perdre son permis de travail. Pourtant, ils sont bien installés et motivés à intégrer la société.

«Ce que les gens d'Immigration Canada disent, c'est qu'on ne peut pas faire une demande, contrairement aux passeports, beaucoup d'avance. Donc, il faut faire une demande dans les deux semaines avant l'échéance. C'est ce qu'ils ont fait au mois de mars. Et le plus vieux, on était rendu là. Nous, on les côtoie souvent. Et puis la semaine passée, au dîner d'Action de grâce, on était avec eux et papa nous dit: “Je ne peux plus travailler depuis deux semaines parce que je n'ai pas eu le renouvellement de mon permis de travail. Mon employeur ne veut plus me prendre. C'est un peu la maison des fous.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

Écrans et bien-être des ados: «Un problème de santé publique»
«Les jeunes sondés en 2023 vont mieux et le temps d'écran aussi a diminué»
Fausse avocate sur TikTok: une présumée victime sort de l'ombre

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
La nuit en direct
En direct
En ondes jusqu’à 03:00