Aller au contenu
À quelques semaines du retour en classe

Le plan Drainville pour la rentrée: «Évidemment ce n'est pas ce qu'on veut»

Le plan Drainville pour la rentrée: «Évidemment ce n'est pas ce qu'on veut»
Le ministre de l'Éducation, Bernard Drainville. / Cogeco Média

Le ministre de l'Éducation Bernard Drainville admet que certaines classes pourraient n'avoir qu'un surveillant pour les premiers jours et semaines de la rentrée.

Il est encore trop tôt pour dire combien de postes demeurent vacants cette année. L'an dernier, 700 postes n'étaient pas comblés lors du début des classes.


Écoutez Paul Arcand en compagnie de Bernard Drainville, jeudi matin, à l'émission Puisqu'il fauit se lever.


En raison de la pénurie de personnel, Bernard Drainville admet que les enseignants non-légalement qualifiés sont appelés à jouer un plus grand rôle.

«Dans les premiers jours, au pire dans les premières semaines, le temps qu'on trouve un enseignant ou une enseignante qui va être là pour l'année. Évidemment, ce n'est pas ce qu'on veut. Mais parfois Paul, c'est ça ou rien du tout. C'est avoir un ou une adulte devant la classe ou ne pas avoir personne.»

Des aides à la classe

Faute d'enseignants en nombre suffisant, le ministre de l'Éducation Bernard Drainville espère apporter du renfort dans les classes grâce à des aides à la classe.

Au total, on en retrouvera dans 200 écoles cette année.

«Un deuxième adulte dans la classe, en particulier dans les classes où il y a beaucoup d'élèves à besoins particuliers, dans des classes avec des jeunes enseignantes. Donc, un deuxième adulte qui va être, par exemple, une éducatrice qui va être en service de garde le matin.»

Écoutez le plan de Bernard Drainville au micro de Paul Arcand.

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

Témoignage touchant d'une mère dont le fils ne peut plus fréquenter l'école
Bonne ou mauvaise idée de taxer davantage les plus riches?
«Moralement, on ne peut pas donner une contribution de cette valeur»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les amateurs de sports
En direct
En ondes jusqu’à 00:00