Aller au contenu
Est-ce que Vladimir Poutine en ressort affaibli?

Rébellion du groupe Wagner: «Je pense que des têtes vont tomber»

Rébellion du groupe Wagner: «Je pense que des têtes vont tomber»
Vladimir Poutine / Catherine Ivill / Getty Images

Le chef du Groupe Wagner, Evguéni Prigojine est arrivé aujourd'hui en Biélorussie, comme le prévoyait l’accord survenu entre le président russe Vladimir Poutine et lui pour mettre fin à la marche de son groupe vers Moscou ce week-end.

Quelle sera la suite des choses à l'interne en Russie, mais aussi quels seront les effets sur la guerre en Ukraine?

Écoutez le général français à la retraite et expert en géopolitique Dominique Trinquand aborder la question avec Philippe Cantin.

«J'ai une double impression. La première, c'est qu'il a montré la faiblesse de son régime qui a été obligé de négocier avec un mercenaire et il y a eu 24 h vraiment d'incertitude qui marque la faiblesse du régime. En revanche, je pense qu'il va utiliser la conclusion, c'est-à-dire l'arrêt brutal de Prigojine à 200 kilomètres de Moscou et il va utiliser ça pour renforcer son régime. D'abord avec la dissolution de Wagner sur le territoire russe au moins et puis en ayant détecté probablement par ses services tous ceux qui ont été proches de Prigojine pendant ces moments-là. Et je pense que des têtes vont tomber.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Philippe Cantin

Mussolini, Scurati et l'extrême-droite en France
Conflit israélo-palestinien: Nétanyahou dissout son cabinet de guerre
«On s'imagine mal la pression qu'un athlète subit lorsqu'il prend la parole»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Musique
En direct
En ondes jusqu’à 00:00