Aller au contenu
Étude de l'INESSS

Ozempic : «Il y a une place pour la pharmacothérapie de l’obésité»

Ozempic : «Il y a une place pour la pharmacothérapie de l’obésité»
À l'émission de Louis Lacroix, mardi, écoutez la Dre Marie-Philippe Morin, médecin spécialisée en médecine interne générale et bariatrique à l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec. / Cogeco Média

Une nouvelle étude de l’Institut national d'excellence en santé et services sociaux publiée dimanche confirme l’efficacité du médicament Ozempic permettant de traiter le diabète et l’obésité, lorsqu’il est ingéré sous la forme d’une pilule au lieu d’une injection. Or, les experts québécois ne semblent pas craindre une recrudescence de la prise du médicament puisque la RAMQ refuse de le payer aux patients souffrant d’obésité.


À l'émission de Louis Lacroix, mardi, écoutez la Dre Marie-Philippe Morin, médecin spécialisée en médecine interne générale et bariatrique à l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec.


 «Il y a des bénéfices cliniques significatifs. Ce n’est pas approuvé encore par Santé Canada, car c’est nouveau. Chose certaine, il y a une place pour la pharmacothérapie de l’obésité pour les patients avec obésité sévère. […] Je crois que le gouvernement du Québec doit assumer ses responsabilités et encadrer ces médicaments pour lutter contre l’obésité. Le remboursement est possible, mais il faut le faire de manière intelligente pour des populations ciblées. Ensuite, ça va régler le problème des assureurs privés, qui ont tout coupé.» 

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Louis Lacroix

Montréal: le parc de l’Île-Notre-Dame est-il utilisé à son plein potentiel?
3,5 G$ pour la lutte contre l'itinérance: «Il faut faire des choix»
Documentaire sur Céline Dion: «Avec quelques images, on sent toute la douleur»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Musique
En direct
En ondes jusqu’à 00:00