Aller au contenu
144 fois plus élevée que la norme

Dépotoir illégal de Kanesatake: une concentration de sulfure très inquiétante

Dépotoir illégal de Kanesatake: une concentration de sulfure très inquiétante
Contenu d'un dépotoir illégal / iStock / Getty Images Plus

Des analyses faites en laboratoire par La Presse révèlent que la concentration de sulfure dans le dépotoir illégal de Kanesatake, près d’Oka, est 144 fois plus élevée que la norme jugée «sécuritaire» pour la survie des poissons. 

Plusieurs autres contaminants toxiques ont été retrouvés dans cette eau, mais avec des concentrations qui ne dépassent pas les normes environnementales. 

Un groupe de Mohawks très préoccupé par la situation et exaspéré de la non-intervention des autorités a fourni des milliers de pages obtenues grâce à la Loi sur l’accès à l’information.


À l’émission Puisqu’il faut se lever, animée par Louis Lacroix, écoutez le journaliste d’enquête à La Presse, Tristan Péloquin, lundi matin.


«On a trouvé un endroit où il y avait une brèche dans le système de retenue des eaux. On a décidé d’échantillonner l’eau qui s’écoule du site. […] On a trouvé des contaminants assez importants. En quantité suffisante, ça peut nuire à la vie aquatique. On a aussi trouvé du nickel, du plomb, du chrome, des naphtalates et d’autres hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP). La pollution est provoquée par le site.»

Au départ, cet endroit avait pour objectif de trier des matériaux de construction. Finalement, les propriétaires - les frère Gabriel - n’ont jamais respecté les règles.

Au dire du journaliste, ils ont ouvert une autre section sans permis dans laquelle ont enfoui divers résidus de construction, y compris des contaminants comme de l’huile à moteur et beaucoup de gypse.

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Louis Lacroix

«Pas le Mouvement Desjardins que je connais et les dirigeants le savent»
3,5 G$ pour la lutte contre l'itinérance: «Il faut faire des choix»
Montréal: le parc de l’Île-Notre-Dame est-il utilisé à son plein potentiel?

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
En coulisses
En direct
En ondes jusqu’à 20:00