Aller au contenu
Un second tour sera nécessaire

Élections en Turquie: «C'est un peu une humiliation pour Erdoğan»

Élections en Turquie: «C'est un peu une humiliation pour Erdoğan»
À Istanboul, en Turquie, un citoyen lit le journal au lendemain de l'élection du premier tour. / The Associated Press

Un deuxième tour sera nécessaire pour déterminer le gagnant de l’élection présidentielle en Turquie; c’est une première historique.

Le président sortant, Recep Tayyip Erdoğan, affronte le chef de l’opposition, Kemal Kılıçdaroğlu. 

Il semble que le candidat en troisième position, Sinan Oğan, ait un rôle fondamental à jouer dans ce second tour.

Une majorité de 50 plus 1 est nécessaire pour remporter l'élection au premier tour.

Le taux de participation à cette élection frôle 90 pour cent.


Écoutez le chroniqueur affaires internationales du 98.5,  Jean-François Lépine, au micro de Paul Arcand, lundi.


Jean-François Lépine souligne que Recep Tayyip Erdoğan est à la tête d'un gouvernement autoritaire. De plus, les médias sont contrôlés par l'État ou encore par les amis d'Erdoğan.

Autres sujets traités:

  • Élections en Thaïlande: victoire de l’opposition.
  • Le président de l’Ukraine, Volodymyr Zelensky, termine une rapide tournée en Europe.

Plus avec Jean-François Lépine

«Une gestion qui a manqué de transparence» -Jean-François Lépine
«Le gouvernement veut-il atténuer l'ampleur des interventions chinoises?»
États-Unis et Chine: comment éviter une 3e guerre mondiale selon Kissinger

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Le Football des Alouettes
En ondes jusqu’à 22:30
En direct
75