Aller au contenu
Abandon du troisième lien à Québec

Le gouvernement veut néanmoins «améliorer la mobilité et la fluidité»

Le gouvernement veut néanmoins «améliorer la mobilité et la fluidité»
La ministre des Transports, Geneviève Guilbault, lors d'une intervention au Parlement du Québec, jeudi matin. / La Presse Canadienne

La ministre des Transports, Geneviève Guilbault s’est adressée aux représentants des médias, jeudi matin, au sujet de la volte-face de son gouvernement quant à la nature du troisième lien, qui sera finalement conçu pour le transport collectif. 

Grâce à son nouveau de transport collectif qui sera instauré entre Québec et Lévis, la ministre a affirmé qu’elle veut «donner le goût aux gens de renoncer à la voiture». 

Elle désire aussi diminuer l’usage de l’auto solo.  


Écoutez également l'animateur Luc Ferrandez en discuter avec Louis Lacroix, le député de l’Acadie pour le Parti libéral, André Albert Morin, le député dans Taschereau pour Québec solidaire, Étienne Grandmont, et le député des Îles-de-la-Madeleine pour le Parti québécois, Joël Arseneau.


Cela dit, peu d'information a été fournie par la ministre sur cet éventuel tunnel réservé au transport collectif. Pour l'instant, le gouvernement ne connaît pas les coûts qui seraient engendrés par ce nouveau projet de troisième lien. Tout rester à déterminer.

Chose certaine, Mme Guilbault a confirmé que les deux tubes autoroutiers qui étaient envisagés par le gouvernement Legault ne seront jamais construits. 

Elle a tenu à dire que le gouvernement veut néanmoins «améliorer la mobilité et la fluidité entre Québec et Lévis». Elle a ajouté la volonté de «connecter les deux centres-villes».

À l'émission de l'animateur Paul Arcand, écoutez Louis Lacroix, chef de bureau parlementaire de Cogeco Nouvelles à Québec.

«Il semble que l’achalandage ne justifie pas qu’on fasse un lien autoroutier, parce qu’il y a moins de gens qui circulent sur les ponts depuis la pandémie de COVID-19. Leurs habitudes ont changé. L’attente n’est plus suffisante pour justifier ce troisième lien pour les voitures. La vraie raison? Le prix de la construction, rendu à 10 milliards de dollars, commençait à faire beaucoup. Le gouvernement [jette] donc tout ça. On propose désormais un tunnel entre les deux centres-villes. [...] J'ai l'impression qu'on ne fera jamais ce projet de tunnel, même celui pour le transport collectif.»

Lors d'une mêlée de presse, le ministre et député de Lévis, Bernard Drainville s'est excusé auprès des électeurs pour cette promesse brisée. Il était en larmes, de souligner Louis Lacroix.

Quant à Éric Caire, ministre et député de la circonscription de La Peltrie, a dit qu'il s'en remet au constat implacable des données scientifiques sur une circulation diminuée.

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

Donald Trump aurait violé une ordonnance sur les commentaires aux témoins
«Ça va prendre un miracle pour permettre à Monsieur Legault de se relever»
Tendance culinaire étrange: laver son fromage râpé

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
L'effet Normandeau
En direct
En ondes jusqu’à 12:00