Aller au contenu
2% des accusations selon les CALACS

Quel est l'impact des fausses accusations sur les vraies victimes ?

Quel est l'impact des fausses accusations sur les vraies victimes ?
Le midi / Cogeco Média

Une Montréalaise devra verser 200 000 $ à un homme qu'elle avait faussement accusé de viol, a rapporté le quotidien La Presse mercredi.

Invitée par Louis-Philippe Guy et Valérie Lebeuf, Justine Chénier rappelle que les fausses accusations ne représentent qu'une part infime de l'ensemble des dénonciations.

«Les violences sexuelles, c'est vraiment une réelle problématique. Et l'histoire qui a été rapportée dans La Presse, c'est vraiment une goutte d'eau parmi un océan d'histoires. C'est vraiment un cas parmi des milliers d'autres cas. Donc, c'est vraiment important de ne pas aller perpétrer des mythes et préjugés liés aux violences à caractère sexuel parce qu'on a vu une situation qui est quand même assez particulière. »

Citant les chiffres du regroupement des CALACS, les fausses accusations représentent moins de 2 % du total des accusations, selon madame Chénier.

Cofondatrice de Québec contre les violences sexuelles et candidate au doctorat en sociologie à l'UQAM, Mélanie Lemay affirme avoir subi de la violence sexuelle.

Sa plainte contre le présumé agresseur ne fut toutefois pas retenue par la cour, qui estimait ne pas avoir assez de preuve pour mener une accusation.

«Je pense que si vraiment il y avait davantage de mécanismes aussi pour accompagner les victimes à travers le processus, ça ferait en sorte aussi que ce genre de situation là ne serait pas aussi mis en avant », pense-t-elle.

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Valérie Lebeuf

Place aux courtiers et courtières automobile
Déjudiciarisation de la possession simple de drogue depuis plus d'un an
Impact des photos : «Ce qui va bouger c'est l'intention d'aller voter»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Le Québec maintenant
En direct
En ondes jusqu’à 18:00