Aller au contenu

Après-bal: «Ça revient au discernement des parents»

Après-bal: «Ça revient au discernement des parents»
Louis-Philippe Guy / Cogeco Média

En raison des pluies diluviennes, 200 jeunes ont dû être évacués d'urgence d'une île privée à Rawdon pendant un après-bal.

Nicolas Prévost, de la Fédération québécoise des directions d'établissement d'enseignement, discute du rôle des écoles dans la planification d'après-bal avec Valérie Lebeuf et Louis-Philippe Guy.

«On le sait que le bal n'est pas organisé par l'école. Il faut bien le dire, c'est pas sous notre responsabilité. Mais on a quand même un rôle d'éducation sur le consentement. Par exemple sur la consommation, sur le respect du matériel, des endroits où les festivités vont se passer...»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Valérie Lebeuf

13 juillet : la Journée québécoise des phares
Vague de violence dans des restaurants «fréquentés par le crime organisé»
Les arrondissements resserrent leurs règles sur la fusion de logements

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Classiques 80-90
En direct
En ondes jusqu’à 18:00