Aller au contenu
Revue de presse de Paul Arcand

«Justin Trudeau et son ministre Marc Miller ont un côté un peu licorne»

«Justin Trudeau et son ministre Marc Miller ont un côté un peu licorne»
La revue de presse de Paul Arcand / Cogeco Média

À l'occasion de sa revue de presse mercredi matin, Paul Arcand commente plusieurs dossiers, dont celui de l'immigration au Québec.

L'animateur résume les réactions des libéraux et des solidaires qui ont déploré que le premier ministre François Legault déclare, en entrevue au 98.5, que l'arrivée de 560 000 immigrants temporaires en 2023 met une énorme pression sur les services publics et entraîne une dégradation du tissu social.

«Les chiffres dérangent peut-être, mais c'est la réalité. [...] Ce que dit Monsieur Legault est vrai dans les grandes lignes. D'abord, le nombre a explosé. Peu importe le statut. Le Québec a ouvert ses portes à des centaines de milliers de personnes. Deuxièmement, est-ce que ça met une pression sur le logement? C'est sûr. Est-ce que ça met une pression sur le réseau de l'éducation? Évidemment. Est-ce que ça met une pression sur le réseau de la santé? C'est un constat incontournable.»

«Alors ce qu'il dit est vrai et c'est surtout le gouvernement fédéral qui est responsable de cet enjeu. Parce que oui, on a besoin de travailleurs temporaires. Il y a un vieillissement de la population au Québec. On le sait que s'il n'y a pas d'immigrants, on a des enjeux encore plus importants. Mais, le nombre dépasse la capacité des services publics en termes d'accueil. Et je sais que ça peut déranger, mais ce sont des faits.»

L'animateur de l'émission Puisqu'il faut se lever fait également un parallèle avec ce qui se passe chez nos voisins du Sud alors que le président Joe Biden a lui aussi durci le ton sur l'immigration et les limites d'accueil aux États-Unis.

Paul Arcand se demande où est le leadership d'Ottawa dans cet enjeu...

«On a un gouvernement (fédéral) qui commence à peine à se réveiller sur ces questions-là. Justin Trudeau et son ministre Marc Miller ont un côté un peu licorne dans cette affaire. Le cœur sur la main, accueillons tout le monde. Il y aura cette rencontre entre Monsieur Trudeau et Monsieur Legault à la fin du mois. Ce dossier-là est important sur la capacité d'accueil.»

Autres sujets abordés:

  • La controversée Maison Benoît Labre, située dans le Sud-Ouest de Montréal tout près d'une école primaire, va réduire temporairement ses services. Rappelons qu'à l’intérieur de l'établissement, on y retrouve des endroits pour y faire l’inhalation et l’injection de drogues sous supervision. 
  • Sondage Léger sur les intentions de vote: le PQ est premier, mais on assiste à une certaine remontée de la CAQ (Journal de Montréal).
  • Course à la chefferie du PLQ: effondrement de Denis Coderre.
  • Plus de pouvoirs pour les pharmaciens: tout ça demeure un peu flou, mais l'objectif est de désengorger le réseau de la santé.
  • Le dossier des climatiseurs dans les écoles...
  • Robert Miller se dit trop malade pour subir un procès. Par ailleurs, la police de Montréal a arrêté mardi une femme de l'entourage de Robert Miller, lui-même arrêté la semaine dernière.
  • Parlement étudiant: un participant de la cohorte 2023 expulsé pour de vagues allégations de «trauma dumping» (La Presse).
  • Ingérence étrangère au Canada: «Des députés ont couché avec la Chine et l'Inde», estime notre animateur.
Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

Le mot de la fin de Paul Arcand: «Je vais continuer de m'indigner...»
«Je suis vraiment fier d'avoir porté le même chandail que toi» -Martin McGuire
«Jamais je n'aurais cru faire de la radio avec Paul Arcand» -Nathalie Normandeau

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Le Québec maintenant
En direct
En ondes jusqu’à 18:30