Aller au contenu

Bannissement des noix dans les écoles: «C'est utopique»

Bannissement des noix dans les écoles: «C'est utopique»
Louis Lacroix / Cogeco Média

Un article publié dans le Journal de Montréal ce mardi suggère que le bannissement des noix et des arachides dans les écoles serait à proscrire et souligne plutôt la nécessité d'éduquer sur les pratiques sécuritaires en matière d'allergie.

Dominique Seigneur, porte-parole d'Allergies Québec, souligne que le personnel enseignant et le service alimentaire ne reçoivent pas de formation sur une base régulière. Il n'existe pas de cadre de standardisation ou de réglementation au Québec.

Santé Canada a recensé dix allergènes alimentaires qui peuvent mener à l'anaphylaxie dans les dernières années: lait de vache, oeufs, arachides, noix, poissons, fruits de mer, sésame, moutarde, soya et blé. Toutefois, les politiques entourant les noix dans les écoles ne sont pas communes à ces autres allergies, selon Mme Seigneur. 

«C'est utopique de penser qu'on va les protéger en bannissant ou en les isolant, en les faisant manger sur une table à part. Ce qu'il faut, c'est de bonnes pratiques. Savoir comment mettre en place les pratiques exemplaires de nettoyage, de lavage de main, de non-partage. Les enfants allergiques sont déjà sensibilisés. Maintenant, il s'agit de le faire comprendre aux autres.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Louis Lacroix

3,5 G$ pour la lutte contre l'itinérance: «Il faut faire des choix»
Conférence technologique VivaTech: IA, robotique et applications de rencontre
«J’ai été collègue de Paul et je suis maintenant sa victime» -Bernard Drainville

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les meilleurs moments
En direct
En ondes jusqu’à 03:00