Aller au contenu

Soins de première ligne: fin de l'entente entre le gouvernement et les médecins

Soins de première ligne: fin de l'entente entre le gouvernement et les médecins
Paul Arcand / Cogeco Média

Le 31 mai prochain, Québec mettra fin à une entente avec les médecins omnipraticiens, qui permettait aux patients un meilleur accès aux soins de première ligne et pour assurer la prise en charge de patients orphelins.

Écoutez la réaction du président de la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ), Marc-André Amyot, jeudi matin au micro de Paul Arcand.

Il explique que l'entente actuelle prévoyait un pont vers un nouveau modèle d'organisation et de rémunération, mais que le gouvernement a décidé de ne pas la renouveler, même si le nouveau modèle n'est pas en place.

Entre 900 000 et un million de patients orphelins ont été inscrits à des groupes de professionnels de la santé jusqu'à présent et les médecins recevaient 120 $ par patient inscrit, mais avec la fin de l'entente, on s'attend à ce que les inscriptions se poursuivent malgré tout.

Le Dr Amyot indique qu'il n'y a actuellement aucune discussion ou négociation pour un nouveau modèle avec le ministre de la Santé Christian Dubé.

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

«Il serait incohérent que les policiers soient retirés de l'aéroport»
Le slogan «All eyes on Rafah» devient viral sur les réseaux sociaux
«Une possible pénurie d'eau à l'échelle de la bande de Gaza»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
La nuit en direct
En direct
En ondes jusqu’à 03:00