Aller au contenu
Visa imposé pour les travailleurs mexicains

«On se ramasse dans un capharnaüm bureaucratique» - Anthony Chiasson

«On se ramasse dans un capharnaüm bureaucratique» - Anthony Chiasson
Paul Arcand / Cogeco Média

Des centaines de travailleurs temporaires mexicains sont en attente de leurs visas devenus obligatoires en mars.

Anthony Chiasson-Leblanc, consultant en immigration, discute des difficultés rencontrées par ces travailleurs de plusieurs secteurs, mercredi, au micro de Paul Arcand. 

«Tout est fait! C'est-à-dire que la démarche, extrêmement complexe et longue, est faite. Le passeport est imprimé. J'ai le visa de prêt, mais il est pris dans un bureau où je ne peux pas aller chercher. On se ramasse dans un capharnaüm bureaucratique. Je ne peux pas prendre de rendez-vous parce qu'il n'y a plus de place, mais le passeport est prêt.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

«Le virage numérique de la SAAQ s'apparente à un accident de char»
«Une possible pénurie d'eau à l'échelle de la bande de Gaza»
«Il ne faut pas perdre le modèle des RPA» -Luc Ferrandez

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
La nuit en direct
En direct
En ondes jusqu’à 03:00