Aller au contenu

Pont effondré à Baltimore: «ce type d'incident-là chez nous est peu probable»

Pont effondré à Baltimore: «ce type d'incident-là chez nous est peu probable»
Pont Francis Scott Key de Baltimore / Getty Images

Dans la nuit de lundi à mardi, un porte-conteurs de 300 mètres a percuté un pilier d'un pont à Baltimore, dans le Maryland. Tel un château de cartes, le pont Francis Scott Key, traversé par près de 35 000 automobilistes quotidiennement, s'est effondré dans le fleuve Patapsco. Des personnes manquent toujours à l'appel. 

Comment expliquer cette tragédie? Un événement de cette envergure pourrait-il se produire ici?


Écoutez le Capitaine Pascal Desrochers, pilote maritime depuis plus de 15 ans et président de la Corporation des Pilotes du St-Laurent central au micro de Paul Arcand revenir sur l'événement. 

«Les infrastructures ici dans nos secteurs de pilotage sur le fleuve Saint-Laurent sont très bien protégées au niveau des piliers. Alors, ce type d'incident-là, chez nous, serait peu probable. On a quatre ponts qui traversent le fleuve entre l'estuaire du Saint-Laurent jusqu'à Montréal. Il y a le pont de Québec, le pont Pierre Laporte, le pont Laviolette et le pont Jacques-Cartier. Et dans les années 70, le pont Laviolette avait été identifié comme une structure qui était très vulnérable. Et au milieu des années 80, il y a des enrochements qui ont été faits tout le tour des piliers pour justement prévenir une collision avec un navire en cas de panne. Le navire ne pourrait pas toucher ou percuter un pont du pilier. Alors je tiens vraiment à rassurer les gens qu'une ne situation comme ça dans nos eaux ici est très peu probable.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

«On a beaucoup planifié et la communication était constante»
Les réseaux sociaux inspirent les Québécois pour leurs idées de vacances
«Ce qui me fait peur, c'est l'idée de soumettre la Justice à la présidence»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les meilleurs moments
En direct
En ondes jusqu’à 04:30