Aller au contenu

Un vestiaire «universel» qui dérange au Centre Claude-Robillard

Un vestiaire «universel» qui dérange au Centre Claude-Robillard
Le vestiaires deviendra universel à la piscine du Centre Claude-Robillard. / Getty Images/fstop123

La décision de la Ville de Montréal de remplacer les trois vestiaires distincts pour femmes, pour hommes et pour les familles à la piscine du complexe sportif Claude-Robillard par un seul vestiaire universel soulève plusieurs questions et inquiétudes chez des usagers.


Écoutez l'entrevue de Paul Arcand avec Pascale Durocher, utilisatrice du Centre qui dénonce la décision de la Ville.


«Un parent qui laisse son adolescente à la piscine, là il va se dire: "Ma fille va être dans le même vestiaire que les hommes et les femmes. Est-ce que je me sens en sécurité avec ça?"», se demande-t-elle.

«Il y a des compétitions aussi à Claude-Robillard. Ce n'est pas un centre ordinaire. La fin de semaine, lors des grosses compétitions, peut avoir jusqu'à 400 nageurs sur la piscine», ajoute Pascale Durocher.

La Ville de Montréal indique pour sa part qu'il «s'agit d'une mise aux normes d'une installation existante et non d'un changement de fonctionnalité du lieu» et ne consulte conséquemment pas les utilisateurs.

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

Les négociations s'annoncent acrimonieuses entre Christian Dubé et la FMOQ
Jusqu’à 20 000 logements pour le site de l’ancien hippodrome de Montréal
«Même s'il y a pas d'ingérence officielle, Québec a décidé de suivre»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Puisqu'il faut se lever
En direct
En ondes jusqu’à 10:00