Aller au contenu
Manque de médecins de famille

La médecine familiale en déclin chez les étudiants

La médecine familiale en déclin chez les étudiants
Médecin avec patient / Getty Images

Dans un article du Journal de Montréal, on apprend qu’en janvier, un nombre record de Québécois se sont inscrits sur la liste d’attente pour avoir accès à un médecin de famille. Ajoutez à cela les 2,3 millions de Québécois déjà inscrits sur cette liste…

La médecine familiale est de moins en moins attrayante pour les étudiants, alors qu’on peine à remplacer les médecins qui quittent pour la retraite.

Mais pourquoi?


«Juste comprendre quand vous dites mal planifier les effectifs, ça veut dire quoi? Pas assez d'inscriptions en médecine?» demande Paul Arcand.

Écoutez en entrevue le président de la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec, le Dr Marc-André Amyot au micro de Paul Arcand pour mieux comprendre la situation de l'intérieur.

«Pendant des années, on a mis l'accent sur les autres spécialités par rapport à la médecine familiale. Ce qui fait qu'aujourd'hui on se retrouve en effectif à près de 1100 médecins de famille de moins que des spécialistes, alors que partout ailleurs au Canada, on est à peu près dans un ratio de 50-50 et on sait qu'une première ligne forte, ça diminue les visites à l'urgence, ça diminue les hospitalisations. Les populations ont de meilleurs déterminants de santé quand on a une première ligne forte. Donc ça, on a jusqu'à un certain point échoué dans cette planification des effectifs là.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

«Les jeunes sondés en 2023 vont mieux et le temps d'écran aussi a diminué»
«Les gens ne veulent pas changer d'endroit comme ça»
«Régler en partie, ou complètement, le problème en 72 heures»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Puisqu'il faut se lever
En direct
En ondes jusqu’à 10:00