Aller au contenu

Un nouveau tableau de bord pour le ministre Bernard Drainville

Un nouveau tableau de bord pour le ministre Bernard Drainville
Le ministre de l'Éducation, Bernard Drainville / Cogeco Média

Le ministre de l’Éducation, Bernard Drainville, a dévoilé dimanche son tableau de bord dans lequel on peut consulter toutes sortes de données sur le système scolaire comme le taux de décrochage, les postes vacants et les résultats d’examens ministériels.

Écoutez le ministre aborder avec Paul Arcand lundi matin qu'il souhaite toutefois pousser l’exercice et y inclure éventuellement des données propres à chaque école.

Il explique qu'actuellement ce sont 1094 postes d'enseignants qui sont à pourvoir dans le réseau de l'Éducation et que les résultats des examens ministériels par centre de service scolaire, sont maintenant disponibles au grand public.

Le ministre pourra aussi faire des suivis auprès d'écoles spécifiques et demander que des ajustements soient apportés par les centres de services scolaires.

«Je suis tout à fait convaincu que si on veut devenir meilleur, il faut non seulement connaître nos résultats, mais il faut les mesurer, puis il faut les comparer. Moi, je ne suis pas gêné de le dire. Et ce n'est pas une course à la médaille. L'idée, ce n'est pas de faire une Olympiade des centres de services scolaires, puis éventuellement une olympiade des écoles. L'idée, c'est de se dire [...] comment ça se fait que dans tel centre de services scolaires, ils réussissent à avoir des bons résultats, mettons, en français ou en mathématiques et dans des centres de services scolaires, avec des écoles aux profils identiques ou similaires, ils n'y arrivent pas. Qu'est-ce qu'elle fait de bien cette direction de centres de services scolaires? Quelles sont les bonnes pratiques qu'ils ont mis en place dans leur classe pour leur permettre d'obtenir des meilleurs résultats et donc être capable d'apprendre les uns des autres?»

Le ministre explique qu'il a certains pouvoirs, mais qu'il ne peut pas tout faire et que c'est une bonne chose que les centres de services scolaires aient la capacité de se prendre en main.

Abordant le cas de l'éclipse solaire à venir, il souligne qu'environ la moitié des centres de services ont décrété des journées pédagogiques, alors qu'il aurait personnellement préféré que les enfants puissent apprendre académiquement de cet événement rarissime.

On aborde aussi le taux de diplomation des garçons par rapport aux filles, de même que l'importance du narratif entourant les métiers spécialisés.

Autres sujets traités:

  • Bernard Drainville aimerait que les directions d'école mettent en place de façon plus rigoureuse les mesures de lutte contre la violence et l'intimidation.
  • Toilettes genrées: une directive ministérielle devrait survenir dans les prochaines semaines.
Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

Santé: «Le ministère parle des deux côtés de la bouche» -Nathalie Normandeau
Le «Bonjour-Hi» gagne du terrain, doit-on s'en inquiéter?
La Chine éclaboussée par un nouveau scandale de dopage

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Le Québec maintenant
En direct
En ondes jusqu’à 18:30