Aller au contenu

Il faut criminaliser le contrôle coercitif, plaide Simon Jolin-Barrette

Il faut criminaliser le contrôle coercitif, plaide Simon Jolin-Barrette
Simon Jolin-Barrette / PC

En cette Journée internationale des droits des femmes, le ministre de la Justice, Simon Jolin-Barrette, demande à Ottawa de criminaliser le contrôle coercitif pour mieux lutter contre la violence faite à leur endroit.


Écoutez l'entrevue de Paul Arcand avec le ministre de la Justice du Québec, Simon Jolin-Barrette, sur ses demandes faites au gouvernement fédéral.


«C'est une forme de contrôle insidieux qui ne paraît pas uniquement dans une situation isolée. Vous ne pourriez pas dire c'est une infraction criminelle. Cependant, l'accumulation au fur et à mesure de ces événements là fait en sorte que le conjoint vient à avoir une emprise complète sur la personne victime, sur la conjointe.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

Aide médicale à mourir: Ottawa doit-il harmoniser sa loi avec celle du Québec?
«Est-ce que le camping est en train de devenir une activité de luxe?»
Maîtrise physique des élèves: 300 enseignants se sont inscrits à une formation

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Sans réserve
En direct
En ondes jusqu’à 15:00