Aller au contenu
Entrevue avec la journaliste Isabelle Hachey

L'IVAC verse des indemnités à un homme qui pourrit la vie de son ex-conjointe

L'IVAC verse des indemnités à un homme qui pourrit la vie de son ex-conjointe
L'animateur Paul Arcand / Cogeco Média

L’IVAC (indemnisation des victimes d’actes criminels), organisme dont la mission est d’accompagner les personnes pour leur permettre de se rétablir, verse des indemnisations à un harceleur qui s’acharne à pourrir la vie de son ex-conjointe.

En effet, cet homme se fait indemniser par l’IVAC parce qu'il joue à la victime. Il aurait fait croire qu'il est victime de son ex-conjointe alors que des documents démontrent exactement le contraire.

Il a notamment fait croire que l’enfant avait été maltraité par sa mère.

Pendant que Justine racontait son cauchemar au juge, dans la salle d’audience, son ex-conjoint souriait d'ailleurs à pleines dents...


À l'émission de Paul Arcand, jeudi, écoutez la chroniqueuse de La Presse, Isabelle Hachey, qui a écrit un article sur le sujet. 


«Un enfant est né après quelques mois de fréquentation. Mais, très vite, la relation devient toxique. L’homme l’harcèle, il l'empêche de sortir de la maison, il devient très contrôlant. Donc, l'enfant a seulement trois mois quand elle fuit la maison, carrément. Par la suite, il continue à écrire des textos, à la harceler, à lui conseiller de se suicider, toutes sortes de choses très harcelantes. C'est du harcèlement criminel. Donc elle porte plainte. Finalement, il finit par plaider coupable. Mais il continue…»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

«Ce qui me fait peur, c'est l'idée de soumettre la Justice à la présidence»
«On connaissait la vedette, mais on ne connaissait pas le gars»
«Il est toujours aussi vulgaire et grinçant» -Catherine Brisson

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Musique
En direct
En ondes jusqu’à 07:00