Aller au contenu
Commission Normandeau-Ferrandez

Juste pour rire: «C'est extraordinaire la dynamique que ça crée dans Montréal»

Juste pour rire: «C'est extraordinaire la dynamique que ça crée dans Montréal»
La commission Normandeau-Ferrandez / Cogeco Média

Le Groupe Juste pour rire a annoncé mardi qu’il s’est mis à l'abri de ses créanciers. Quels seront les impacts sur Montréal?


Écoutez les chroniqueurs Nathalie Normandeau et Ferrandez qui parlent de cette annonce qui aura des effets majeurs sur bien des travailleurs.


D’ailleurs, le groupe a remercié 70% de ses employés – à savoir 70 personnes – en plus d’annuler le festival Juste pour rire prévu à l’été.

«Juste pour rire, il faut le rappeler, c'est un géant. Une institution dans le monde culturel québécois. C'est un fleuron et surtout un moteur économique pour Montréal. L'an passé, le festival, dans sa version anglaise et française, a généré des retombées économiques de 33 millions de dollars. Il a eu 1,3 million de visiteurs et 120 000 spectateurs en salles. Imaginez l'impact pour Montréal. On pense aux hôtels, aux restaurants… C'est extraordinaire la dynamique que ça crée dans une ville.»

«Je trouve ça triste pour une raison urbaine. Il y a une méchante différence entre un festival dans le Quartier des spectacles et un festival sur l'île Sainte-Hélène. Sur l'île Sainte-Hélène, il y a un contrôle des concessions alimentaires, puis c'est fermé. Personne ne peut passer sans payer. Il n'y a rien de gratuit. […] C'est pareil sur l'esplanade du Stade olympique. C'est fermé. Au centre-ville, cependant, c'est ouvert, tu ne contrôles rien. Et c'est ce qui donne le charme…»

L’entreprise croule sous les dettes. Environ 42 millions de dollars de dettes ont été accumulés au cours des dernières années.

Cependant, le Groupe Juste pour rire n'a pas déclaré faillite.

Au printemps 2018, l'agence d'artistes ICM Partners et le producteur Howie Mandel, qui avaient acheté le Groupe Juste pour rire au printemps, ont cédé 51 % des parts aux entreprises canadiennes Bell et evenko (qui appartient au Groupe CH).

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

«Il faut avoir la capacité de s'indigner»- Paul Arcand
«Derrière les faits divers, ce sont pour moi des faits de société»
Le mot de la fin de Paul Arcand: «Je vais continuer de m'indigner...»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Musique
En direct
En ondes jusqu’à 00:00