Aller au contenu
Construction de l'usine de Northvolt

«Des règles établies pour une filière qui n’existait pas» -Pierre Fitzgibbon

«Des règles établies pour une filière qui n’existait pas» -Pierre Fitzgibbon
Le ministre Pierre Fitzgibbon / La Presse Canadienne

François Legault a récemment dit que les Québécois doivent changer d’attitude à propos des grands projets industriels pour développer l’économie de la province. Lundi, le Pierre Fitzgibbon a publié un texte dans La Presse afin de rappeler aux gens l’importance des grands chantiers. Écoutez le ministre de l’Économie, de l’Innovation et de l’Énergie qui s’entretient avec l’animateur Paul Arcand.

Depuis quelque temps, le projet de construction d’une immense usine de cellules de Batterie sur la Rive-Sud de Montréal semble inquiéter la population, d’autant plus que de récentes histoires sont sorties dans les médias concernant des manœuvres douteuses de la part des dirigeants de Northvolt et de certains politiciens caquistes…

«Je pense que certains faits ne sont pas bien connus. Des personnes concluent qu’il y a eu des erreurs au niveau de l’environnement. Je dirais que le processus d’évaluation environnementale fait par le ministère est très rigoureux. Nos règles sont rigoureuses et Northvolt va les respecter. Les règles n’ont jamais été changées pour cette entreprise, elles ont été établies pour une filière qui n’existait pas. Je pense que Northvolt c’est un beau projet. [...] Il n'y a pas eu de clause Northvolt pour le BAPE (Bureau d'audiences publiques sur l'environnement). Maintenant, il y a eu une création de normes. On peut les questionner. BAPE ou non, ce qui est important c'est que la finalité du projet soit dans le respect des normes.»

Durant l’entrevue, il aborde aussi les revendications de Northvolt quant à la construction d'une usine au Québec.

Par ailleurs, M. Fitzgibbon apporte des précisions quant au «fameux déjeuner» auquel il a participé avec le président-directeur général de Northvolt pour l’Amérique du Nord, Paolo Cerruti.

Au dire du ministre, le gouvernement a choisi de développer au Québec une économie basée sur des secteurs d’avenir qui lui permettent de se démarquer à l’échelle mondiale.   

«On crée une filière intéressante au Québec. On va décarboner et on va créer des emplois bien rémunérés. Il faut être fier de ça, en général. Il faut créer de la richesse collective.» 

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

«On a beaucoup planifié et la communication était constante»
«Ce souhait exprimé de vivre cet événement en gang, c'est ce qui m'a fasciné»
«Il est toujours aussi vulgaire et grinçant» -Catherine Brisson

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Classiques 80-90
En direct
En ondes jusqu’à 17:00