Aller au contenu
Décès tragique de Maélie Brossoit-Nogueira

«J'ai perdu ma sœur, mais j'ai perdu ma mère aussi!» -Mary-Lou

«J'ai perdu ma sœur, mais j'ai perdu ma mère aussi!» -Mary-Lou
La petite Maélie Brossoit-Nogueira et sa mère Stéphanie Brossoit / Courtoisie - Famille de Maélie

La famille de la petite Maélie Brossoit-Nogueira a été plongée dans un drame innommable lorsque la petite fille a été poignardée à mort par sa mère en juillet 2020, alors qu'elle était dans une crise de psychose.

Trois ans plus tard, la famille poursuit la DPJ et le CIUSSS du Centre-Sud-de-l’île-de-Montréal pour une somme de trois millions de dollars, soutenant que leurs comportements négligents et gravement fautifs ont laissé l'enfant en danger.

Avant le drame, la demi-sœur de Maélie, Mary-Lou, âgée de 15 ans à l’époque, avait d'ailleurs manifesté plusieurs fois ces inquiétudes pour la sécurité de sa petite sœur.

La jeune femme s'est entretenue avec Paul Arcand cette semaine et elle dresse le portrait de son parcours de vie et de son milieu familial plus que difficile.

«Une famille hors du commun, vraiment... un milieu défavorisé, dangereux, toxique, où on pouvait vivre la violence conjugale et donc physique et mentale. C'était assez "rock'n'roll" si on veut. Très très dur pour le mental.»

Elle aborde la relation difficile avec sa mère et la comparaison avec les relations de ses amis avec leurs propres parents. On revient aussi sur l'importance qu'elle se donnait de s'occuper de sa jeune sœur Maélie.

Quand la DPJ s'en mêle

On aborde les problèmes de toxicomanie et la tentative de suicide de sa mère, de même que sa propre plainte à la direction de la protection de la jeunesse lorsqu'elle a senti que sa sœur était en danger.

Elle explique aussi comment elle a appris le décès de sa sœur et la psychose de sa mère et on aborde le procès et les procédures judiciaires dans le dossier.

On revient finalement son niveau de maturité, sa grande résilience et sa très grande force de caractère.

«J'ai vraiment beaucoup de peine parce que comme j'ai dit auparavant, j'ai perdu ma sœur, mais j'ai perdu ma mère aussi. Comme j'ai dit, ça reste ma mère. Quelque part dans mon cœur je l'aime, mais je ne peux pas pardonner ça!»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

«Les gens ne vont pas résister à explorer la plus grande réserve de pétrole»
« Beau spectacle, les oeufs ont commencé à éclore» -Frédéric Labelle
Fabien Cloutier jase de ses achats à la SQDC et du déménagement de Montréal

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Puisqu'il faut se lever
En direct
En ondes jusqu’à 10:00