Aller au contenu

Une enfant de 11 ans confiée à la DPJ placée en cellule au poste de police...

Une enfant de 11 ans confiée à la DPJ placée en cellule au poste de police...
Un enfant emprisonné / Archive: iStock / Getty Images Plus

La Presse fait état d'une enfant de 11 ans, victime d'agression de nature sexuelle, confiée au directeur de la protection de la jeunesse (DPJ), et qui a été par la suite au coeur d'interventions bizarres, voire inacceptables, comme l'explique Paul Arcand.

Alors que l'enfant était agitée, elle a été placée en cellule au poste de police. 

L'animateur en discute avec Me Alain Roy, professeur de droit à l’Université de Montréal, spécialiste du droit de l’enfant et du droit de la famille.

«C'est hautement préoccupant, dit l'expert. Ça nous interpelle sur le manque de ressources, le manque de formation. Les policiers sont appelés en renfort parce qu'effectivement l'enfant est désorganisé et on l'amène au poste de police. Et en attendant que les intervenants de la DPJ se rendent et assurent le transport vers des ressources adaptées, l'enfant est mis dans une cellule de 10 à 45 minutes...»

«M. Arcand, Il y a un principe fort dans la Loi sur la protection de la jeunesse qui dit que le temps n'a pas la même portée pour un enfant que pour un adulte. 45 minutes pour un enfant de dix ans, c'est une éternité. Quel message on envoie à cet enfant-là? C'est qu'on doit appliquer une mesure de répression. Est-ce qu'on doit la punir? C'est ça la symbolique d'une cellule pour un enfant de dix ans. [...] J'ai de la difficulté à comprendre qu'on n'ait pas trouvé une meilleure solution dans l'intérêt de l'enfant que de la placer dans une cellule. Je veux bien que cette enfant-là ait été désorganisée, je veux bien qu'elle ait pu être violente. On parle de voies de fait, j'ai de la misère à comprendre qu'on puisse parler de voies de fait pour un enfant de dix ans...»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

«Les gens ne vont pas résister à explorer la plus grande réserve de pétrole»
La passion de la musique latine au 3e festival Fuego Fuego
L'urbex: un phénomène de plus en plus visible sur le web

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Musique
En direct
En ondes jusqu’à 00:00