Aller au contenu
Centre supervisé pour toxicomanes dans St-Henri

«Il en faut des projets comme ça, mais pas à côté d'une école»

«Il en faut des projets comme ça, mais pas à côté d'une école»
Paul Arcand / Cogeco Média

Le 13 août dernier, des parents de Saint-Henri ont appris avec stupéfaction qu’un centre supervisé d’injection et d’inhalation pour toxicomanes ouvrira à 100 mètres de l’école de leurs enfants.

Le projet est toutefois  toujours en attente de l’approbation de la Santé publique nationale et du ministre Lionel Carmant.

Parmi les parents des enfants qui fréquentent l’école Victor-Rousselot voulant se faire entendre, Jean-François Gauvin, résident de Saint-Henri, a pris sa place au micro de Paul Arcand, mardi matin.

Il a dit réclamer que si le projet est réalisé, qu'il le soit, mais à bonne distance d'écoles.

«Ils disaient qu'il y allait avoir des mesures de sécurité accrues, donc ils avouent eux-mêmes qu'il y a des risques pour les enfants. Il ne pourrait pas y avoir un tel projet à côté d'une école privée. Là, c'est une école publique défavorisée. Un projet ne devrait pas primer sur la sécurité de nos enfants. Il en faut des projets comme ça, mais pas à côté d'une école...»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

Écrans et bien-être des ados: «Un problème de santé publique»
«Les jeunes sondés en 2023 vont mieux et le temps d'écran aussi a diminué»
Le bar à vin Pullman sur ses derniers milles

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
La nuit en direct
En direct
En ondes jusqu’à 03:00