Aller au contenu
Pertinence des programmes sport-études

«Il faut faire attention de ne pas jeter le bébé avec l'eau du bain»

«Il faut faire attention de ne pas jeter le bébé avec l'eau du bain»
La commission Normandeau-Ferrandez / Cogeco Média

Dans un contexte où plusieurs experts et intervenants soulignent l'importance de ne pas sur-spécialiser les jeunes dans une seule discipline sportive avant au moins l'âge de 15 ans, devrait-on remettre en question la pertinence des programmes sport-études au secondaire?

Les commissaires Nathalie Normandeau et Luc Ferrandez ont abordé la question lundi matin au micro de Paul Arcand.

Pour Nathalie, il faut faire attention de ne pas jeter le bébé avec l'eau du bain...

«Moi, je suis étonné d'entendre ça de la bouche de Pierre Lavoie, celui-là même qui a créé, il y a près de 25 ans, le défi Pierre Lavoie. C'est celui qui s'est donné la mission de faire bouger les jeunes, entre autres avec son défi "Les cubes énergie dans nos écoles", alors que Pierre Lavoie, d'une certaine façon, est en train de nous dire qu'il a échoué avec son initiative.»

De son côté, Luc Ferrandez estime que des enfants sont hyper motivés par la performance, mais il y a un grand risque que les jeunes finissent par se démotiver et décrochent complètement de l'activité sportive.

«Je crois qu’il y a des enfants qui sont hyper, hyper, hyper motivés par la performance. Ça fonctionne très bien. Je l’ai vu de mes yeux vu. Je n’en reviens pas de la qualité de la préparation physique des enfants de douze ans au hockey par exemple. C’est extraordinaire. [...] Mais il y a un petit risque que cet enfant-là ne se rende pas au bout. C’est-à-dire qu’à un moment donné, s’il se tanne, tu risques de le retrouver dans le sofa...»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Luc Ferrandez

«On a trop construit de routes pour le nombre de personnes qu'on est»
Des léopards en... Angleterre !
Rapport alarmant sur l'état du fleuve Saint-Laurent

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Sans réserve
En direct
En ondes jusqu’à 15:00