Aller au contenu

Mini-casino au Centre Bell: «Ça augmente les risques pour les Montréalais»

Mini-casino au Centre Bell: «Ça augmente les risques pour les Montréalais»
Le mini-casino proposé au Centre Bell fait jaser. / La Presse Canadienne

Un salon de jeux au centre-ville dans l'enceinte du Centre Bell présenterait des risques pour la santé des Montréalais, selon un avis de la Santé publique de Montréal rédigé par le chercheur Jean-François Biron. 

Cet expert, qui est chercheur à la Direction régionale de santé publique de Montréal sur les dossiers jeux de hasard et d'argent, en parle au micro de Paul Arcand, lundi matin.

«Ce n'est pas une question d'opinion, de mentalité. C'est vraiment des données scientifiques qu'on a analysées. Les Montréalais ont déjà une offre de jeux assez importante: il y a un gros casino, il y a déjà environ 350 sites où les gens peuvent jouer à des appareils de loterie vidéo dispersés sur l'île, il y a 2000 points de vente de billets de loterie, on peut jouer en ligne...»

Jeux de hasard et d'argent dans l'environnement du Canadien de Montréal

Dans un avis obtenu par La Presse, on peut lire qu'un salon de jeux associé à l'environnement du Canadien de Montréal instaure une «dynamique de normalisation» des jeux de hasard et d'argent.

Rappelons que Loto-Québec désirait installer 350 machines à sous dans son projet de salon de jeux, sur les lieux du restaurant Taverne 1909.

La Presse cite la directrice de santé publique de Montréal, Mylène Drouin qui en arrive à la conclusion que le projet présente des risques à la santé de la population, des risques suffisants pour ne pas que ce projet soit recommandé.

Le chercheur Jean-Francois Biron ajoute que «le projet de Loto-Québec est susceptible de rejoindre et d’initier au jeu un nombre important de joueurs vulnérables».

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

«Les jeunes sondés en 2023 vont mieux et le temps d'écran aussi a diminué»
«Régler en partie, ou complètement, le problème en 72 heures»
Le bar à vin Pullman sur ses derniers milles

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Sans réserve
En direct
En ondes jusqu’à 15:00