Aller au contenu
Au Centre de services scolaire des Mille-Îles

Autre exemple de la maison des fous du transport scolaire

Autre exemple de la maison des fous du transport scolaire
Un autobus scolaire / Cogeco Média

On revient sur le dossier du transport scolaire avec le père d'un enfant autiste non verbal et non entendant de 21 ans.

Zachary fréquente une école du Centre de services scolaire des Mille-Îles (CSSMI) et il a droit au transport scolaire adapté, ce qu'il reçoit avec succès depuis 14 ans.

Cette année, en raison d’un déménagement et d’un manque de communication entre le Centre de services des Mille-Îles et le transporteur scolaire, Zachary ne reçoit pas les services dont il a droit.

«Le problème n'est pas entre le transporteur et le centre de services, c'est entre le centre de services et l'école, parce que les deux ne se parlent pas du tout.» 


Écoutez André Savard, père de Zachary, qui a toutes les difficultés à être transporté cette année.


«Cette semaine, c'est une période critique pour le transport. Au total, j'ai fait quatre appels: 57 minutes d'attente, 27 minutes d'attente, 32 minutes d'attente et une journée où rien n'a sonné parce que c'était engagé.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

Une polémique qui s'est transformée en publireportage pour Louboutin
«Le premier ministre n'aura pas de plan pour le logement» -Luc Ferrandez
Les animaux, bientôt acceptés dans tous les logements au Québec?

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Puisqu'il faut se lever
En direct
En ondes jusqu’à 10:00