Aller au contenu
Bernard Drainville en entrevue

Un adulte par classe à la rentrée: «Je ne la ferai pas cette promesse-là»

Un adulte par classe à la rentrée: «Je ne la ferai pas cette promesse-là»
Le ministre de l'Éducation, Bernard Drainville / La Presse Canadienne

Comme il était mentionné dans la chronique de Jonathan Trudeau jeudi matin, le ministre de l’Éducation, Bernard Drainville, ne se cache pas pour confirmer qu'il manque 8500 enseignants à la veille de la rentrée scolaire.

Le ministre ne s'est pas caché non plus quand est venu le temps de commenter la situation au micro de Paul Arcand, jeudi matin.

En entrevue, il a dit avoir bon espoir d'atteindre l'objectif d'avoir un adulte dans chaque classe à la rentrée, mais ne veut pas en faire une promesse.

«Je ne le souhaite pas, mais je ne peux pas l'écarter complètement, Paul, en toute franchise. Je ne peux pas faire une promesse que je pourrais être incapable de tenir. Je ne la ferai pas cette promesse-là. Tout ce que je peux dire, c'est qu'on travaille extrêmement fort...»

Le ministre a affirmé la semaine dernière qu'il visait à ce qu'il y ait au moins un adulte par classe.

Autre sujet dans l'entrevue:

Il n'y a pas que les téléphones cellulaires qui seront désormais interdits dans les classes du Québec: les appareils comme les tablettes et les montres électroniques aussi seront visés par l'interdiction.

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

«Tout le monde a peur que ça dégénère» -Fabrice de Pierrebourg
Les réseaux sociaux inspirent les Québécois pour leurs idées de vacances
«On a beaucoup planifié et la communication était constante»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Même le week-end
En direct
En ondes jusqu’à 11:00