Aller au contenu
Au Canada

Pénurie d’Ozempic: «Il ne faut pas aller à la pharmacie pour faire des réserves»

Pénurie d’Ozempic: «Il ne faut pas aller à la pharmacie pour faire des réserves»
Les Canadiens pourraient avoir des problèmes d'approvisionnement du médicament Ozempic. / Getty Images

Le Canada sera affecté par une pénurie du médicament Ozempic dans les prochaines semaines. Comment celle-ci affecte-t-elle les patients qui en ont besoin?


Écoutez Jean-François Desgagné, président de l’Ordre des pharmaciens du Québec, à l’émission de Paul Arcand, lundi.


L'Ozempic est utilisé par les gens atteintS du diabète de type 2. Or, il est aussi très populaire auprès des gens qui veulent perdre du poids, puisqu'il a des effets sur l'appétit.

«On parle d’approvisionnements intermittents et non complets. Mes collègues surveillent de façon très proche la situation. Ils vont prendre des mesures en conséquence pour éviter les ruptures de traitement. Il faut dire à la population que la dernière chose à faire, c’est de se précipiter à la pharmacie pour faire des réserves. Ça ne va qu’aggraver le problème…»

En cas de rupture de stock, les pharmaciens pourraient utiliser certains médicaments pour remplacer temporairement l'Ozempic, selon M. Desgagné.

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

Zones inondables: «Ça va prendre en otage les citoyens» -Alain Goyette
Moi... et l'autre : «J'ai senti que j'avais une mission» -Kim Lévesque-Lizotte
Amnistie internationale s'inquiète de l'impact de TikTok sur la santé des femmes

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Parlons-nous
En direct
En ondes jusqu’à 20:00