Aller au contenu
98% des demandes de construction sont approuvées

Milieux humides: «Il y a un problème avec cette loi qui manque de mordant»

Milieux humides: «Il y a un problème avec cette loi qui manque de mordant»
Benoît Charette, Le ministre de l'Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs / La Presse Canadienne/Jacques Boissinot

Le ministre de l'Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs défend sa gestion de la protection des milieux humides au Québec.

Le Journal de Montréal révélait mardi que 98 pour cent des demandes de construction sur ces terrains à haute valeur écologique sont approuvées. Selon les projets, le demandeur doit verser un montant d’argent en compensation. 

Le gouvernement Legault a notamment versé plus de 800 000 dollars en compensation pour la construction de cinq maisons des aînés en milieu humide.

Pourtant, le ministère affirme que cette compensation financière devrait être une solution de «dernier recours», car l’objectif de cette règle est d’éviter la destruction des écosystèmes.    


En entrevue au micro de Paul Arcand, mercredi matin, Benoît Charette admet que le gouvernement doit faire mieux.


«Effectivement, il y a un problème avec cette loi qui manque de mordant. À ce moment-ci, on travaille à corriger la situation. Plusieurs promoteurs n’ont pas présenté leur projet en raison de la réglementation… Les projets déposés sont bonifiés la plupart du temps par rapport à sa mouture initiale. En disant cela, je ne veux pas minimiser les limites de la loi. On en est conscients.»  

Il a ajouté que ses fonctionnaires traitent les demandes en toute indépendance.

Les milieux humides sont des puits de carbone et des zones tampons pour éviter les inondations. Ils limitent aussi l’impact de la sécheresse tout en assurant la biodiversité.

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

«Le premier ministre n'aura pas de plan pour le logement» -Luc Ferrandez
Petits secrets et coquineries en hommage aux chroniqueurs
Une polémique qui s'est transformée en publireportage pour Louboutin

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Balados du dimanche
En direct
En ondes jusqu’à 20:00