Aller au contenu
Jeune au parcours inspirant

«J'ai choisi de vivre, et à 100% dès mon amputation» -Raphaëlle Tousignant

«J'ai choisi de vivre, et à 100% dès mon amputation» -Raphaëlle Tousignant
Violette Cantin / Cogeco Média

La chroniqueuse Violette Cantin conclut, ce mercredi, sa série d'entrevues où, chaque semaine, elle présente un jeune dont l'âge se situe entre 18 et 25 ans qui a un parcours inspirant.

Cette semaine, c'est la joueuse de parahockey Raphaëlle Tousignant qu'elle présente aux auditeurs à l'émission Le midi.

L'athlète de 21 ans, sportive depuis son tout jeune âge, raconte que c'est à la suite d'une amputation à la jambe droite en raison d'un cancer qu'elle a débuté le parahockey.

«J'ai choisi de vivre, et à 100%, dès que je me suis fait amputer. Quand j'ai fait ce choix, j'ai décidé de ne plus vivre pour les autres et de me soucier des regards extérieurs. C'était quand même naturel d'aller vers le parahockey, car je retrouvais ce sentiment d'être sur la glace comme en ringuette. Je suis tombée en amour avec ce sport dès les premiers coups de pic sur la glace», raconte Raphaëlle Tousignant

La jeune athlète explique qu'elle a décidé de se tourner du côté masculin de la discipline, plus développé que du côté féminin, ce qui représentait un plus gros défi.

Écoutez-la raconter comment elle est devenue la première femme à se joindre à l'équipe nationale masculine de parahockey, et de son rêve de participer, un jour, aux Jeux paralympiques.

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Violette Cantin

Le bilan estival de Violette Cantin, Jean-Luc Brassard et Philippe Léger
Entre 15 000 et 25 000 vélos se font voler chaque année à Montréal
Faire de sa passion un travail: bonne ou mauvaise idée?

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les meilleurs moments
En direct
En ondes jusqu’à 04:30