Aller au contenu

Entre 15 000 et 25 000 vélos se font voler chaque année à Montréal

Entre 15 000 et 25 000 vélos se font voler chaque année à Montréal
Bien s'assurer que notre vélo est barré. / Getty images/Crispin la valiente /Moment

Savez-vous qui a été victime d’un vol de vélo cet été? Nul autre que le chef du Service de police de la Ville de Montréal, Fady Dagher. Il est l’un des nombreux Montréalais qui s’est fait voler son vélo cet été. 

C’est le sujet de la chronique de Violette Cantin, au micro de l’animateur Philippe Cantin.

Entre 15 000 et 25 000 vélos se font voler chaque année.

Est-ce qu’il existe des façons de prévenir les vols de vélos?

La première chose à faire, bien sûr, c'est de mettre un cadenas, parfois même deux cadenas si possible. Et il y a aussi toute la question des emplacements où on peut barrer son vélo.

«Il y a des stations de métro comme Lionel-Groulx, à Montréal, où on peut verrouiller son vélo dans un enclos qui va être sécurisé. Aussi, il y a des développements immobiliers dans des arrondissements, par exemple, comme l'arrondissement Verdun qui va exiger dans un stationnement un vélo intérieur par unité de logement. Donc ça, ce sont des façons de développer le stationnement sécurisé. Les employeurs peuvent aussi jouer un rôle en fournissant le stationnement pour leurs employés.»

Écoutez la suite de leur discussion…

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Violette Cantin

Une photo de Justin Trudeau engendre des commentaires homophobes
«J'ai choisi de vivre, et à 100% dès mon amputation» -Raphaëlle Tousignant
Le bilan estival de Violette Cantin, Jean-Luc Brassard et Philippe Léger

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les amateurs de sports
En direct
En ondes jusqu’à 00:00