Aller au contenu
Liberté dans les écoles

«Cela inclut que certains jeunes veulent prier durant la journée scolaire»

«Cela inclut que certains jeunes veulent prier durant la journée scolaire»
Le studio dans lequel Paul Arcand anime l'émission Puisqu'il faut se lever. / Cogeco Média

Le décret adopté par le gouvernement du Québec, qui interdit les prières non silencieuses ou autres pratiques religieuses dans les écoles publiques, fait l'objet d'une contestation du Conseil national des musulmans canadiens et l’Association canadienne des libertés civiles.

La directive selon eux, n'a rien à voir avec la laïcité.


Au micro de Paul Arcand, mercredi, écoutez Me Laura Berger, qui était à la Cour supérieure de Montréal la veille.


Me Berger fait valoir que la laïcité implique que l'institution doit être neutre, mais pas ceux qui y travaillent ou y étudient.

«La laïcité implique que l'institution doit être neutre. Cependant, elle n'implique pas que les administrés, les jeunes, les étudiants doivent, eux, être laïques ou doivent abandonner leurs croyances religieuses. Donc, je trouve ça tout à fait acceptable quand les étudiants viennent à l'école avec toute leur identité. Pour certains jeunes, cela inclut le fait qu'ils veulent prier durant la journée scolaire.»

Les locaux

L'interdiction de réserver des locaux dans les écoles publiques pour la prière, a été décrétée en avril par le ministre de l’Éducation, Bernard Dainville, au nom de la laïcité.

Sans interdire la prière, le ministre suggérait aux élèves qu'elle soit silencieuse.

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

Le gouvernement doit-il imposer une taxe kilométrique?
«La grande qualité de Paul, c'est de nous permettre d'être nous-même»
«Derrière les faits divers, ce sont pour moi des faits de société»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Musique
En direct
En ondes jusqu’à 07:00