Aller au contenu
Environnement: peut-on renverser la tendance?

Évaluation du GIEC: «Je crois qu'il n'y a plus de fenêtre» -Luc Ferrandez

Évaluation du GIEC: «Je crois qu'il n'y a plus de fenêtre» -Luc Ferrandez
Il faut absolument limiter le réchauffement planétaire à 1,5 degré Celsius, selon les membres du GIEC. / Getty Images

Les experts du GIEC lancent de nouveaux avertissements aux décideurs du monde à propos de l’urgence climatique, dans leur sixième rapport. Ils nous disent qu'il reste encore une occasion d’agir (window of opportunity). Doit-on y croire?

Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat a dévoilé lundi une nouvelle évaluation. Certes, plusieurs constats étaient connus, mais les cris d’alarme ne sont pas moins sérieux. Cela dit, tout n'est pas perdu selon les spécialistes.

Or, il faut absolument limiter le réchauffement planétaire à 1,5 degré Celsius, selon eux.

Pour y parvenir, les émissions de gaz à effet de serre doivent toutefois diminuer de 43 % d’ici 2030. C’est énorme. Surtout que les engagements des gouvernements ne permettent pas d’atteindre cette cible, pour l'instant.

«Il n'y a plus de fenêtre. [...] Il faudrait que tous les pays chengent les choses en même temps. Et ce n'est pas possible», lance Luc Ferrandez.

«C'est le plus grand défi d'adaptation qu'on a à relever dans l'histoire de l'humanité», d'ajouter Nathalie Normandeau.

-> Écoutez les commentaires des commissaires Nathalie Normandeau et Luc Ferrandez, à l’émission Puisqu’il faut se lever, mardi.


Le GIEC a été créé en 1988.

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

«Il faut avoir la capacité de s'indigner»- Paul Arcand
«Je suis vraiment fier d'avoir porté le même chandail que toi» -Martin McGuire
Le mot de la fin de Paul Arcand: «Je vais continuer de m'indigner...»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
100% Québécois
En direct
En ondes jusqu’à 18:00