Aller au contenu
Le défenseur ronge son frein

Des moments difficiles pour Zachary Brault-Guillard

Des moments difficiles pour Zachary Brault-Guillard
Zachary Brault-Guillard / Jeremy Filosa
0:00
5:05

(Fort Lauderdale, Floride) – Le défenseur québécois du CF Montréal Zachary Brault-Guillard se retrouve dans une situation difficile. 

Après avoir montré d’intéressants signes de progression en 2021, Brault-Guillard est devenu un substitut lorsque le club est allé chercher dans une transaction Alistair Johnston en 2022.

Ce qui est curieux c’est que Brault-Guillard signait au même moment une nouvelle entente de deux années, plus deux autres années d’option, avec un salaire débutant à 319 000$.

Probablement que sa valeur de revente justifie son salaire, encore fait-il qu’il joue. L’an passé, il a eu de la peine à atteindre les 600 minutes de jeu.

Lors de la vente de Johsnton, on s’attendait à ce que le poste revienne au Québécois. Malgré le peu de minutes disputées, il a toujours trouvé le moyen de se mettre en évidence en 2022, que ce soit avec le Canada ou avec l’Impact.

Mais, coup de théâtre, voilà que le club met la main sur Aaron Herrera, une valeur sûre en MLS, en provenance de Salt Lake City.

C’est donc dire que le jeune se retrouve à nouveau derrière un vétéran.

«Je pense avoir fait de belles choses dans le passé. Mais l’an passé Wilfried Nancy avait d’autres plans. Malgré des minutes limitées, j’ai fait ma meilleure saison au niveau des statistiques. J’espère revenir en force cette saison. Car c’est certain que personne ne se satisferait d’être à nouveau second.»

Brault-Guillard a expliqué aux médias qu’il a eu des discussions franches avec l’équipe à ce sujet.

«Ils connaissent mon opinion, ils savent où je me situe si je n’obtiens pas suffisamment de minutes. Je pense que tout le monde ferait comme moi. J’ai envie de jouer et si ce n’est pas possible, il faut chercher d’autres solutions.»

Le défenseur explique qu’il n’a pas demandé de transaction, mais sait très bien que cela pourrait arriver.

«Depuis que je suis ici, j’ai toujours dit que j’avais envie l’envie de l’Europe. L’an passé il y a eu plusieurs rumeurs et des choses ne se sont pas concrétisées pour très peu. Par contre, nous ne sommes qu’en présaison et il n’y a pas état en ce moment de parler de départ.»

Cependant, il avoue que s’il avait su à l’époque que ça tournerait ainsi, il n’aurait probablement pas signé ce contrat.

«C’est sûr que ça aurait changé bien des choses. Mais là que voulez-vous, je l’ai signé, je dois faire avec. C’est donc à moi maintenant de prouver que je mérite ma place.»

Il n’y a pas eu jusqu’à maintenant de discussion entre lui et l’entraîneur, dans le but d’explorer la possibilité de le voir obtenir des minutes de jeu à une autre position que celle de piston droit.

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Vous aimerez aussi

Plus avec Jeremy Filosa

Les Alouettes sont en action ce soir à Edmonton
Retour sur la dernière de Paul Arcand
Les nouvelles des Alouettes avec Jeremy Filosa
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les meilleurs moments
En direct
En ondes jusqu’à 04:30