Aller au contenu
Vols vers le Canada en provenance de la Chine

Test COVID-19 : «Une bonne décision du gouvernement fédéral»

Test COVID-19 : «Une bonne décision du gouvernement fédéral»
Une voyageuse aérienne en provenance de Chine quitte une zone de test COVID-19 installée à l'aéroport Aéroport de Paris-Charles de Gaulle, en France, dimanche. / Photo : The Associated Press/Aurelien Morissard
0:00
7:42

Le gouvernement fédéral exigera un test de dépistage de la COVID-19 pour les voyageurs aériens arrivant au Canada en provenance de Chine, de Hong Kong et de Macao.

À compter du 5 janvier, les personnes âgées de deux ans et plus devront présenter un test COVID-19 négatif avant de monter à bord de l'avion à destination du Canada.

Le test doit être effectué au plus tard deux jours avant le départ.

Ottawa impose cette mesure en réponse à la recrudescence du virus en Chine. Spécifions que le gouvernement chinois a récemment allégé ses restrictions concernant la pandémie.

Ces mesures temporaires devraient être en place pendant 30 jours. Elles seront par la suite réévaluées.

À leur arrivée aux kiosques d'inspection primaire et aux portes électroniques des aéroports canadiens, les voyageurs devront également indiquer s'ils ont voyagé en Chine, à Hong Kong ou à Macao au cours des dix derniers jours.

Si tel est le cas, les agents de l'Agence des services frontaliers du Canada leur fourniront des informations supplémentaires sur la santé publique et leur indiqueront ce qu'ils doivent faire s'ils présentent des symptômes du virus.

Cette mesure s'applique uniquement aux voyageurs aériens, et non à ceux qui arrivent par voie terrestre.

Mentionnons que d’autres pays, notamment les États-Unis, la France et le Japon, ont pris des mesures similaires face à la recrudescence du virus en Chine. Des experts au Canada ont toutefois souligné que ce test imposé aux voyageurs aura très peu d’effets bénéfiques sur la santé publique canadienne, puisque la plupart des variants de la COVID-19 qui affectent les Chinois sont déjà entrés au pays.

Dans une entrevue accordée à l'animateur Louis Lacroix, le professeur en virologie, Benoit Barbeau, parle notamment de la «bonne décision» du gouvernement fédéral.

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Vous aimerez aussi

0:00
2:24

Plus avec Louis Lacroix

Montréal: le parc de l’Île-Notre-Dame est-il utilisé à son plein potentiel?
«Pas le Mouvement Desjardins que je connais et les dirigeants le savent»
Majorité numérique: «J'ai un profond malaise» -Frédéric Labelle
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Puisqu'il faut se lever
En direct
En ondes jusqu’à 10:00