Aller au contenu
Le Hockey des Canadiens

De l'amertume palpable après la défaite à Edmonton

De l'amertume palpable après la défaite à Edmonton
/ Photo: Nam Y. Huh / The Associated Press
0:00
27:40
0:00
3:31

L'amertume était palpable après la rencontre entre les Canadiens de Montréal et les Oilers d'Edmonton. Alors que l'entraîneur Martin St-Louis est d'ordre général assez volubile dans ses commentaires auprès des médias, ses réponses courtes trahissaient une certaine déception quant à la performance de sa formation.

L'indiscipline à répétition a littéralement brisé les reins de l'équipe et l'entraîneur-chef n'avait pas le choix d'abonder en ce sens.

«Je pense que ça a été ça la "game". Tu leur donnes tout ce temps-là pour se mettre de l'avant [...] À trois contre cinq pour de longues minutes comme ça, c'est vraiment dur.»

Tentant de trouver un peu de positif malgré tout, St-Louis a rappelé que son équipe n'a jamais abandonné et que la remontée en deuxième période a été importante dans l'histoire du match malgré tout.

«On s'est battu, on a remonté, mais j'étais content de la façon dont on est revenu dans la rencontre.»

Questionné à savoir si les trois désavantages numériques, que sa formation a subis en l'espace d'une période, étaient monnaie courante dans la ligue, Martin St-Louis ne s'est pas caché pour dire qu'il n'avait pas vu ça souvent.

Il n'a pas critiqué ouvertement le travail des arbitres, mais il est permis de croire que l'amertume qui planait lors de sa conférence de presse se dirigeait peut-être aussi un peu à l'attention des officiels de la rencontre.

«J'ai pris une punition stupide» -Nick Suzuki

L'heure n'était pas non plus à la réjouissance chez les joueurs, alors que l'indiscipline a littéralement a été le fait marquant de la rencontre. Le capitaine, Nick Suzuki, n'a pas mâché ses mots non plus pour qualifier la pénalité qui lui a été attribuée pour avoir fermé la main sur la rondelle alors que son équipe revenait dans la rencontre.

«Les trois fois à cinq contre trois, on ne voit pas ça souvent, [...] c'était une situation difficile. [...] On a travailler très fort pour revenir de l'arrière, mais j'ai pris une punition stupide... on souhaitait être plus discipliné, mais ils ont capitalisé sur toutes leurs chances.»

Son de cloche similaire chez les défenseurs.

«Ils ont l'un des meilleurs avantages numérique de la ligue. Tu ne peux pas leur donner deux cinq contre trois et espérer que tu vas gagner.»

«Ils ont un bon avantage numérique et les pénalités font parti du match, on doit faire de notre mieux pour les traverser.»

Les Canadiens prendront maintenant la direction de Vancouver pour y affronter les Canucks lundi soir. La rencontre sera présentée dès 22h00 sur l'ensemble du réseau Cogeco avec l'émission d'avant-match en compagnie de Martin McGuire à la description et Dany Dubé à l'analyse.

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Vous aimerez aussi

Plus avec Dany Dubé

«Je pense que les Panthers ont une petite avance sur les Oilers»-Dany Dubé
«Ma première étoile, c'est Paul Maurice» -Dany Dubé
«On va lui trouver un nouvel ami: un bicycle stationnaire» -Dany Dubé
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Musique
En direct
En ondes jusqu’à 07:00