Aller au contenu
Élections Québec 2022

32e jour de la campagne électorale: Quelles sont les promesses?

32e jour de la campagne électorale: Quelles sont les promesses?
Le Parlement du Québec où siège l'Assemblée nationale.
Crédit photo: Getty Images / Peter Unger

En ce 32e jour de campagne électorale, quelles sont les promesses faites par les cinq principaux partis politiques? En voici un résumé :

Coalition avenir Québec

Le chef François Legault livrait sa vision économique pour le Québec devant la chambre de commerce du Montréal métropolitain, ce mercredi.

Mais ces propos et ceux de son ministre Jean Boulet sur l'immigration l'ont rattrapé.

François Legault a fustigé son ministre sortant de l'Immigration pour des affirmations tenues lors d'un débat à Trois-Rivières.

Jean Boulet a affirmé que 80 % des immigrants s'en vont à Montréal, ne travaillent pas, ne parlent pas français ou n'adhèrent pas aux valeurs de la société québécoise.

François Legault a déclaré ensuite que Jean Boulet s'est ainsi «disqualifié» du poste de ministre.

Le chef caquiste a aussi été critiqué pour avoir dit qu'il serait «suicidaire» d'accueillir davantage d'immigrants (plus de 50 000 par an).

Parti libéral

La cheffe libérale, Dominique Anglade, était à Québec où elle a accordé quelques entrevues téléphoniques.

Elle a vivement critiqué la déclaration de François Legault selon laquelle il serait «suicidaire» d'accueillir davantage d'immigrants que le seuil de 50 000 par an.

Elle soutient que les propos du leader de la CAQ sont totalement inappropriés et qu'ils ont pour objectif de diviser la population au sujet de l'immigration

Québec solidaire

Québec Solidaire a réitéré son souhait d'augmenter le salaire minimum à 18 $ l'heure.
 
Pour amortir l’impact de cette hausse, un programme de soutien de 625 millions $ sur quatre ans serait mis en place pour les petites entreprises et groupes communautaires.

QS propose une hausse de 45 % des prestations d’aide sociale et de solidarité sociale.

À titre d’exemple, la prestation de base passerait de 756 $ à 1056 $ par mois. Un investissement d'un milliard et demi de dollars par année.

Le co-porte-parole Gabriel Nadeau-Dubois a accusé son adversaire François Legault de n'avoir aucun plan concret pour lutter contre la pauvreté

Parti québécois

Le Parti Québécois prend des engagements pour relancer l’Est de Montréal.

Le chef, Paul St-Pierre Plamondon, veut accélérer les travaux de reconstruction de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont pour qu’ils soient réalisés dans les plus brefs délais.

Il propose aussi d'accélérer la décontamination des terres dans l’Est et assurer une requalification de ces terrains.

Il souhaite également doubler les budgets actuels afin d’embaucher une centaine de nouveaux policiers et d’experts pour lancer une vaste opération de saisie d’armes.

Puis, afin de faire face au vieillissement de la population, une réalité présente dans l’Est, le PQ veut prendre un virage vers les soins à domicile en triplant le nombre d’heures offertes.

Parti conservateur

Un éventuel cabinet du Parti conservateur du Québec compterait un maximum de 20 ministres.

Son chef, Éric Duhaime, estime que tous les partis devraient s'engager en ce sens afin de donner l'exemple en cette période difficile sur le plan économique.

Il éliminerait les postes de ministres délégués en Santé, en Transports, en Éducation et en Économie.

Le ministère de la Condition féminine disparaîtrait aussi au profit d'un ministère de l'Égalité.

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Sans réserve
En ondes jusqu’à 15:00
En direct
75