Aller au contenu
Canadiens de Montréal

«Ils veulent un vent de changement» -Chantal Machabée

«Ils veulent un vent de changement» -Chantal Machabée
Chantal Machabée
Photo : Canadiens de Montréal
0:00
11:56
0:00
9:36

Figure emblématique du Réseau des Sports depuis plus de 30 ans, la journaliste Chantal Machabée a été nommée, mercredi, vice-présidente aux communications des Canadiens de Montréal.

En conversation avec Yanick Bouchard à l'émission Les Amateurs de sports, la toute nouvelle membre de l’organisation du Tricolore explique à quel point elle a vécu une journée émotive.

« Ça a été des montagnes russes d’émotions. Ça a commencé tôt ce matin. J’ai rencontré Charles Perreault (vice-président nouvelles informations) à RDS. Ça a été ce que j’ai eu de plus difficile à faire depuis très longtemps : dire à Charles que je quittais RDS et que j’avais accepté l’offre du Canadien. Il a été extraordinaire, d’un support fantastique. Il m’a félicité et il m’a dit qu’il pensait que j’étais la personne idéale pour accomplir ce rôle-là. »

Chantal Machabée a passé 32 de ses 38 années de carrière journalistique à RDS. Elle était partie prenante du tout premier bulletin de la station lors de son entrée en ondes, le 1er septembre 1989. Ça laisse des souvenirs impérissables et des amitiés solides.

« J’ai beaucoup pleuré tout au cours de la journée. Au «5 à 7» avec toi et Frédéric (Plante)… mais c’est dur. RDS, c’est ma famille. J’ai fait la première émission de cette station. J’ai tout vécu à RDS. Je suis arrivée à 24 ans, célibataire… Je quitte RDS et je vais être mamie cet été. Ça donne une idée du nombre d’années que j’ai passées là-bas. C’est dur de quitter la famille. »

Approche du Tricolore

La présidente sports et divertissement des Canadiens de Montréal France Margaret Bélanger a approché Chantal Machabée pour le poste taillé à sa mesure. Cette dernière a mis un mois et demi avant de prendre sa décision et de soupeser tous les tenants et les aboutissants. Et elle admet être renversée de la réaction du public et des amateurs de hockey qui ont salué cette nomination depuis le début de la journée.

« Je demandais à mes deux fils - qui sont mes deux confidents - comment les gens allaient percevoir ça. Et je n’en reviens pas. J’ai de la difficulté à trouver les mots. Je suis très, très heureuse de ça. Ça me réconforte et ça me dit que j’ai pris la bonne décision. »

Job de fou

Être vice-présidente des communications pour les Canadiens de Montréal n’est pas exactement un job reposant, ce à quoi la principale intéressée est bien consciente. 

« Oui, c’est une job de fou, mais reporter sur le beat, ce n’est pas évident non plus. C’est des 16 heures par jour... C’est sept jours sur sept, souvent. Des fois, c’est 42 jours en ligne en séries éliminatoires. C’était fou! Je n’avais pas une journée de congé parce que le Canadien était tout le temps là... Donc, je suis prête à ça et ça ne me fait pas peur. »

Vente de changement

Chantal Machabée ne fera pas exactement les mêmes choses que son prédécesseur Paul Wilson. Elle tient notamment à ramener les anciens dans le giron des Canadiens.

« Geoff Molson veut que j’apporte des idées. Je vais travailler avec lui, avec France, et avec Jeff Gorton, avec qui j’ai eu l’occasion de discuter, hier. Ils sont très, très ouverts et ils veulent un changement. Ils veulent un vent de changement et je suis là pour ça. »

Vous aimerez aussi

Plus avec Yanick Bouchard

CF Montréal: « Mihailovic va vouloir montrer qu'ils ont fait une erreur»
L'affaire Christophe Normand: «Tombés en bas de notre chaise» -Bruno Heppell
«Les Blue Jays doivent éviter les longues disettes» -Alex Agostino
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les grands titres
En ondes jusqu’à 05:30
En direct
75