Aller au contenu

«Derrière les faits divers, ce sont pour moi des faits de société»

«Derrière les faits divers, ce sont pour moi des faits de société»
Claude Poirier, Alain Crête, Paul Arcand et Bénédicte Lebel / Cogeco Média

Les faits divers ont-ils encore la cote dans les émissions de radio au Québec?


Écoutez Claude «10-4» Poirier et Bénédicte Lebel, qui ont tenu la chronique de justice et faits divers à deux époques différentes, discuter de quelques moments marquants avec l'animateur de Puisqu'il faut se lever.


Dans celle de Paul Arcand, Puisqu'il faut se lever, ils ont toujours occupé une place importante.

«Quand t'as un meurtre, une femme assassinée par exemple, c'est une chose. Quand tu en as plusieurs, puis qu'on parle de féminicide, puis que là, les autorités commencent à s'y intéresser, derrière les fait divers, ce sont pour moi des faits de société. Claude Poirier dit souvent qu'on traite ça de chiens écrasés, un peu snob, alors que c'est un aspect de la vie qui est majeur, parce que ça nous amène à comprendre ou en tout cas à voir différentes interactions sociales, puis différentes situations sociales.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Alain Crête

Retour sur la dernière de Paul Arcand
34 ans de carrière dans l'oeil de Pierre-Yves McSween
«J’ai été collègue de Paul et je suis maintenant sa victime» -Bernard Drainville

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Le Québec maintenant
En direct
En ondes jusqu’à 18:00