Aller au contenu
Malgré les promesses de déploiement de personnel

Manque de main-d'oeuvre sur la Côte-Nord: «Les gens en souffrent»

Manque de main-d'oeuvre sur la Côte-Nord: «Les gens en souffrent»
Une infirmière / Getty Images

Le Dr Youssef Ezer, président du Conseil des médecins, dentistes et pharmaciens de la Côte-Nord, discute avec l'animateur Paul Arcand des problèmes du réseau de santé dans la région. Il traite notamment du manque d'infirmières et de la fermeture de la pouponnière de l'hôpital de Baie-Comeau, qui a entraîné le transfert d'un bébé à Québec sans sa mère. 

«Elle est venue pour accoucher, raconte M. Ezer. Malheureusement, son bébé a eu un problème d'oxygénation, donc il a eu besoin d'un support d'oxygène. Ce n'est pas un grand traitement. Le hic, c'est qu'il n'y avait pas d'infirmière pour prendre soin de ce patient. Et on s'est retrouvé à le transférer. La mère voulait accompagner son enfant, mais on ne pouvait pas parce qu'elle venait d'accoucher. Ça a été le père qui est embarqué dans l'avion avec l'équipe...» 

En fait, trois bébés ont été transportés vers d’autres régions dans les dernières semaines faute de services appropriés dans les hôpitaux de la Côte-Nord. 

Depuis le 13 mai, aucune solution concrète n'a été apportée par le gouvernement Legault malgré les transferts de patients, y compris des enfants, vers d'autres hôpitaux comme Sept-Îles. 

C'est du moins ce que dit M. Ezer.

Les urgences fonctionnent à capacité réduite depuis le 19 mai, à cause du départ des travailleurs fournis par les agences privées. 

Par ailleurs, les listes d'attente pour les chirurgies s'allongent, sans amélioration malgré les promesses de déploiement de personnel et la création d'une équipe volante, souligne-t-il durant son entretien avec l'animateur Paul Arcand.

«Sur la Côte-Nord, ce n'est pas l'équipe volante, ce n'est pas de la main-d'œuvre du public qui nous aide, c'est le personnel du privé qu'on est parti chercher en faisant des contrats de gré à gré. L'éléphant blanc dans la pièce, c'est la main-d'oeuvre indépendante qui travaille encore...» 

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

Le chantier n'est «pas à l'abri de nouvelles surprises»
«Le potager, un espace de ressourcement incroyable» -Sophie Brochu
Le rire contagieux d'Esther Morin a fait du bien à plusieurs auditeurs

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Sans réserve
En direct
En ondes jusqu’à 15:00