Aller au contenu
Le phénomène des «Mid-girls»

«C'est comme si on sous-entendait qu'il y a des personnes de basse qualité»

«C'est comme si on sous-entendait qu'il y a des personnes de basse qualité»
Le grand tour des réseaux sociaux / Cogeco Média

Écoutez le chroniqueur Frédéric Labelle décortiquer, jeudi matin, le phénomène des Mid-girls au micro de Paul Arcand.

«C'est la traduction de femme moyenne ou femme ordinaire. C'est des filles qui se présentent dans des vidéos de toutes sortes en se disant que physiquement, elles ne sont pas trop petites, pas trop grosses, pas un pétard, pas un pichou, mais dans la moyenne. Et là, ça génère beaucoup, beaucoup de commentaires et ça inquiète les experts parce que c'est comme si l’on sous-entendait qu'il y a des personnes de basse qualité.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Frédéric Labelle

«Si tu as la chance d'investir un peu en immobilier, tu ne veux pas de trouble»
Britain's got talent: Natalie Choquette décoiffe les Britanniques
Défi voyage: «Pas de téléphone ni d'argent, juste des canettes Red Bull»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
L'effet Normandeau
En direct
En ondes jusqu’à 12:00