Aller au contenu

Chics-Chocs: les motoneigistes n'ont eu aucune chance

Chics-Chocs: les motoneigistes n'ont eu aucune chance
Il faut suivre une formation en avalanches, croit un guide de motoneige hors piste. / Getty Images/Digital Vision.

Les trois motoneigistes décédés dans une avalanche dans les Chic-Chocs n'ont eu aucune chance, croit un guide de motoneige.


Écoutez l'entrevue de Paul Arcand avec Jack Verrecchia, guide de motoneige dans les Chic-Chocs au sujet de la mort de trois motoneigistes.


Le secteur était à risque d'avalanches avant même le départ du groupe.

«S'ils avaient vérifié, mais personne ne vérifie», explique Jack Verrecchia, guide de motoneige.

Un premier motoneigiste du groupe aurait causé l'avalanche alors qu'il circulait plus haut dans une montagne et deux autres de ses comparses y ont également été engloutis.

«Ils n'avaient aucune chance, même s'il y avait 20 gars.  Parce que le problème ici, on pense que c'est à cause que ce n'est pas dans l'Ouest, on n'a pas besoin de transpondeur pour faire chercher les gars. Quand il y a une avalanche, tu trouves le gars avec ton transpondeur là, tu trouves exactement où, puis tu sors avec les pelles. Si tu n'as pas tout cet équipement-là, quand les gars arrivent d'Avalanche Québec, puis les policiers, ça prend trop long. Ça prend quinze minutes après ça, tes chances de survie descendent très vite», ajoute-t-il.

Le guide estime que les adeptes de motoneige hors-piste devraient suivre une formation auprès d'Avalanche Québec.

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

«On connaissait la vedette, mais on ne connaissait pas le gars»
«Ce souhait exprimé de vivre cet événement en gang, c'est ce qui m'a fasciné»
«Tout le monde a peur que ça dégénère» -Fabrice de Pierrebourg

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Même le week-end
En direct
En ondes jusqu’à 11:00