Aller au contenu
Chronique de Bénédicte Lebel

Famille décimée: «C’est l’une des plus grandes tueries survenues à Ottawa»

Famille décimée: «C’est l’une des plus grandes tueries survenues à Ottawa»
Des fleurs ont été déposées devant la maison où est survenu le drame, sur la promenade Berrigan, dans le quartier Barrhaven de la région d'Ottawa. / Cogeco Média / Bénédicte Lebel

Lors de sa chronique des affaires judiciaires et des faits divers à l’émission de Paul Arcand, vendredi, Bénédicte Lebel traite de la tuerie survenue à Ottawa.

La chroniqueuse est d’ailleurs dans la capitale canadienne.

Rappelons que six personnes ont été assassinées, dont quatre enfants.

«C'est une histoire qui a débuté mercredi en soirée, raconte la chroniqueuse. Sur place, ce matin, c'est le retour au calme. Il y a seulement deux voitures de police qui nous rappellent le drame qui s'est déroulé sur la promenade Berrigan, dans le quartier Barrhaven. C'est à une vingtaine de minutes du centre-ville d'Ottawa. Deux adultes et quatre enfants ont été retrouvés morts. Une mère de famille de 35 ans, Darshani Dilanthika Ekanyake, son fils de 7 ans ainsi que ses trois filles de 4 ans, 2 ans et deux mois ont été tués avec une arme tranchante. On leur a enlevé la vie dans leur propre maison. Il y avait un homme de 40 ans aussi qui était hébergé chez la famille, qui a aussi été assassiné. Quant au père, Dhanushka Wickramasinghe, il a été blessé gravement. C'est lui qui a appelé à l'aide.»

Un jeune homme de 19 ans a été arrêté par la police sur les lieux. Il demeure en détention.

Celui-ci était aussi hébergé par la famille dans leur résidence.

«Il s’était installé récemment au Canada pour ses études. La famille avait accepté de l’héberger. Selon les autorités, il n'avait pas d'antécédent criminel et il n'avait pas de dossier médical concernant sa santé mentale au Canada. Donc, on ne connaît toujours pas le mobile de ces meurtres. Je souligne que le père est arrivé au Canada en 2020. Sa femme et ses enfants l'ont rejoint il y a environ un an. Les adultes s’impliquaient beaucoup au sein de la communauté sri lankaise locale. Ils avaient des rêves en s'installant ici. […] Tout le monde est ébranlé. C’est l’une des plus grandes tueries survenues à Ottawa depuis les trente dernières années.»

Bénédicte Lebel / Cogeco Média / Des gens ont allumé des lampions en hommage aux six personnes tuées dans cette troublante histoire.

Source: Bénédicte Lebel / Cogeco Média / Des gens ont allumé des lampions en hommage aux six personnes tuées dans cette troublante histoire.

Bénédicte lebel, qui a recueilli divers témoignages quant à ces meurtres gratuits, partagent aussi des passages lors de sa chronique.

Autre sujet abordé durant ce segment:

  • Une femme et ses deux enfants happés par une voiture à Ville-Émard, à Montréal.
Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

«Tout le monde a peur que ça dégénère» -Fabrice de Pierrebourg
«Il est toujours aussi vulgaire et grinçant» -Catherine Brisson
«Ce qui me fait peur, c'est l'idée de soumettre la Justice à la présidence»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les meilleurs moments
En direct
En ondes jusqu’à 04:30