Aller au contenu

Comment expliquer le succès de la Ligue professionnelle de hockey féminin?

Comment expliquer le succès de la Ligue professionnelle de hockey féminin?
Claire Dalton de Montréal réagit après avoir marqué contre la gardienne Maddie Rooney du Minnesota sous le regard d'Ann-Sophie Bettez de Montréal, pendant la première période de la LPHF à Laval, dimanche. / LA PRESSE CANADIENNE/Graham Hughes

Comment expliquer l’engouement pour la nouvelle Ligue professionnelle de hockey féminin (LPHF)?


Lors de sa chronique sportive à l’émission Puisqu’il faut se lever, lundi matin, écoutez Alain Crête qui s’entretient avec Luc Dupont, professeur au département de communications de l’Université d’Ottawa.


Le chroniqueur souligne que le match de vendredi soir opposant Toronto et Montréal à l’aréna Banque Scotia - le domicile des Maple Leafs - a été disputé devant une salle comble. En fait, 19 000 personnes ont assisté au duel.

Dimanche, à la Place Bell, la formation montréalaise a joué devant plus de 10 000 spectateurs contre l’équipe du Minnesota. Tous les billets ont aussi été vendus.

Cette ligue concerne trois équipes au Canada et trois autres aux États-Unis.

«Tôt ou tard, le Centre Bell va devoir lever la main. Je me permets cette remarque éditoriale parce qu’on l’a fait à Toronto. Je pense que la LNH aurait dû s’associer intimement à la Ligue féminine dès le départ, comme l'a fait la NBA avec la WNBA. [...] Rappelons que le hockey féminin a vécu une traversée du désert dans le passé. Cette fois, la LPHF fonctionne parce qu'elle a un financier, d'abord le propriétaire des Dodgers de Los Angeles. D'autres personnes connues sont impliquées. Et les réseaux de télé ont embarqué.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Louis Lacroix

«C'est la poursuite de l'effeuillage pré budgétaire de Justin Trudeau»
Le premier ministre français Gabriel Attal est en visite officielle
«Paris-Roubaix: du grand spectacle!» -Jean-Luc Brassard

Vous aimerez aussi

0:00
4:49
0:00
11:25
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
L'effet Normandeau
En direct
En ondes jusqu’à 12:00