Aller au contenu
Chronique judiciaire

Natacha Papadakis voulait comprendre ce qui a causé la mort de son cousin

Natacha Papadakis voulait comprendre ce qui a causé la mort de son cousin
Les affaires judiciaires et les faits divers / Cogeco Média

L’homme accusé d’avoir tué deux piétons dans la nuit du jour de l’An était de retour en cour lundi devant les proches de l’une des victimes.

Antoine Dubuc, un jeune de 23 ans, a comparu brièvement par visioconférence au palais de justice de Montréal.

Le jeune homme est accusé de conduite dangereuse causant la mort de Michael Chintakis, 31 ans et d'Augustin Wesley Katimba, 30 ans, mais aussi d’avoir conduit avec les facultés affaiblies et d’avoir fui la scène, d’abord dans son véhicule puis à pied.

Écoutez Bénédicte Lebel aborder l'histoire de Natacha Papadakis qui n’a jamais lâché l’écran des yeux, dans la salle d'audience lors de la comparution d'Antoine Dubuc; elle qui tentait d'obtenir des réponses sur ce qui a causé la mort de son cousin. Un moment très émotif.

Michael allait célébrer la nouvelle année avec des amis, mais ne s’est finalement jamais rendu. Il a été fauché alors qu’il traversait le boulevard Henri-Bourassa.

Antoine Dubuc restera détenu pour au moins un mois, alors que son dossier est reporté au 14 février. 

Une collecte de fonds Go Fund Me a été mise sur pied pour payer les funérailles de Michael Chintakis et a permis d’amasser près de 30 000$. Ses proches ont d'ailleurs indiqué lundi que tous les surplus seraient reversés à la famille d'Augustin Wesley Katimba.

Courtoisie - Go Fund Me

Source: Courtoisie - Go Fund Me

Un directeur artistique plaide coupable d’avoir violenté une femme à plusieurs reprises

À l'occasion de sa chronique mardi, Bénédicte aborde aussi l'histoire de Denis Wolff, un directeur artistique reconnu qui a travaillé avec des artistes comme Jean Leloup, Loco Locass et Bran Van 3000, a plaidé coupable lundi à quatre chefs d’accusation de voies de fait causant des blessures et voies de fait en étouffant la victime dans un contexte conjugal.

Son procès devait débuter lundi au palais de justice de Montréal, mais finalement il a plaidé coupable. La victime tenait à être dans la salle quand il a reconnu les faits.

Wolff reviendra en cour en avril pour les observations sur la peine.

Cogeco Média

Source: Cogeco Média

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Bénédicte Lebel

Fraude envers le CHUM: une famille risque jusqu’à huit ans de prison
Un ex-professeur d’éducation physique reconnu coupable d’attouchements
Un homme aurait tué sa femme pour ensuite s'enlever la vie

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les meilleurs moments
En direct
En ondes jusqu’à 03:00