Aller au contenu
Dédales bureaucratiques en Immigration

Deux médecins ne peuvent plus pratiquer à cause de leur permis de travail...

Deux médecins ne peuvent plus pratiquer à cause de leur permis de travail...
Paul Arcand / Cogeco Média

2700 patients des Laurentides perdront potentiellement leur médecin de famille si le dossier d’immigration de deux Français n’est pas réglé rapidement par la bureaucratie canadienne.

Les fonctionnaires fédéraux ont demandé au couple d'arrêter immédiatement de pratiquer la médecine en raison d'un problème avec leur permis de travail...

Écoutez le Dr Jean-Louis Ménard aborder les dédales administratifs dans lesquels sa famille et lui se retrouvent dans le processus d'immigration et son désir de poursuivre son travail auprès de ses patients.

«Nous sommes arrivés en 2018, ce qui fera à la fin de l'année quasiment cinq années. Et puis nous sommes sous le coup de permis de travail transitoire temporaire qui ont été refaits un grand nombre de fois. Là, nous en sommes à la cinquième demande en urgence actuellement. [...] C'est une histoire d'un détail et d'un papier dans un dossier qui a été interverti entre nos différents noms, parce que nous avons fait la demande pour les quatre personnes de la famille. Et le ministère de l'Immigration a refusé, même sur la demande de la députée locale, de remettre en ordre les deux petits feuillets dans nos dossiers respectifs.»

Le médecin explique qu'en raison de cette erreur administrative, sa femme et lui n'ont plus le droit de travailler, ni techniquement même le droit de résider au pays actuellement en raison de cette procédure administrative.

L'animateur ne se gêne pas pour souligner que quelque chose lui dit qu'il y a un «fonfon» qui va en allumer un autre durant la journée pour faire cheminer ce dossier.

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

«Il faut avoir la capacité de s'indigner»- Paul Arcand
Le gouvernement doit-il imposer une taxe kilométrique?
«Il faut que tu restes le même gars que tu es» -Paul Arcand

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
La nuit en direct
En direct
En ondes jusqu’à 03:00