Aller au contenu
Commission Normandeau-Ferrandez

«Le maire de Laval a tendu un piège au ministre» -Nathalie Normandeau

«Le maire de Laval a tendu un piège au ministre» -Nathalie Normandeau
Le maire de Laval, Stéphane Boyer / Graham Hughes / La Presse Canadienne

Coup de théâtre hier à Laval alors que lors d’une conférence de presse annonçant du financement supplémentaire pour lutter contre la violence armée avec le ministre de la Sécurité publique, le maire de Laval a profité de l’occasion pour dénoncer les inégalités avec Montréal de la part du gouvernement.

Le maire Stéphane Boyer a-t-il eu raison d'agir ainsi? Les commissaires Nathalie Normandeau et Luc Ferrandez ont abordé la question.

Pour Luc Ferrandez, le maire a bien fait de faire valoir son point, mais ne l'a pas fait dans les bons termes.

«Au Québec, la façon dont (la police) est classée, c'est un à cinq et six avec la SQ. Donc, tous les corps de police sont classés selon la grandeur de la ville. Puis le genre d'affaires policières que tu traites dépend du niveau où tu es. Laval est sur le point d'atteindre 500 000 habitants, donc le même niveau d'habitants que Québec et donc de passer au niveau quatre. [...] Et là ils disent: "Bon ben là, regarde, on commence à jouer dans la cour des grands".»

Luc se questionne toutefois sur le type de criminalité à Laval et si elle est comparable à celle de Montréal.

De son côté Nathalie Normandeau s'est insurgée contre la manière utilisée. Bien qu'elle comprenne les doléances du maire, elle soutient que Stéphane Boyer a littéralement tendu un piège au ministre François Bonnardel en larguant une bombe en pleine conférence de presse.

«Moi, j'ai rarement vu ça. Ce qui devait être une bonne nouvelle a complètement dérapé. En fait, le maire de Laval, Stéphane Boyer, a tendu un piège au ministre.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

«Il est toujours aussi vulgaire et grinçant» -Catherine Brisson
«Ce qui me fait peur, c'est l'idée de soumettre la Justice à la présidence»
«On connaissait la vedette, mais on ne connaissait pas le gars»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
En coulisses
En direct
En ondes jusqu’à 20:00