Aller au contenu
Chronique judiciaire

Un homme accusé d’avoir laissé mourir sa femme paralysée

Un homme accusé d’avoir laissé mourir sa femme paralysée
Bruno Turcotte (à gauche sur la photo) est accusé d’avoir laissé mourir sa femme paralysée. / 98.5/Bénédicte Lebel

Une tentative de meurtre est survenue cette nuit au centre-ville de Montréal au terme de laquelle un homme est gravement blessé après avoir été poignardé.

«Il s'agirait d'un homme de 62 ans, possiblement en situation d’itinérance, agressé à l’arme blanche près de la rue De Bullion et de l’avenue Viger Est», détaille la chroniqueuse Bénédicte Lebel au micro de Paul Arcand, jeudi matin.

Bénédicte relate également la sordide histoire d'un homme de Terrebonne qui est accusé d’avoir laissé mourir sa femme paralysée sans lui donner les soins nécessaires.

«C’était déchirant d’entendre le portrait qu’a tracé la Couronne, mercredi, à l’ouverture du procès devant jury de Bruno Turcotte. L’homme de 61 ans est accusé d’homicide involontaire.»

«Selon l’exposé de la Couronne, la dame de 58 ans est arrivée à l’hôpital la veille [de son décès] dans un état misérable. Elle était dénutrie, déshydratée, très maigre, son hygiène corporelle était déficiente. Son corps présentait plusieurs plaies de pression importantes, certaines exposant même ses os. Il y avait aussi des trous au niveau de sa cage thoracique. Elle est décédée d’un choc septique, causé par plusieurs infections. [...] La procureure Me Geneviève Aumond a expliqué que Bruno Turcotte avait choisi de garder madame Bilodeau à domicile malgré son état.»

Courtoisie de la famille

Source: Courtoisie de la famille

Le procès se poursuit jeudi au Palais de justice de Laval.

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

Une polémique qui s'est transformée en publireportage pour Louboutin
Petits secrets et coquineries en hommage aux chroniqueurs
126 personnes victimes d'une fraude «grand-parents»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les meilleurs moments
En direct
En ondes jusqu’à 04:30